Archives de catégorie : Conseillers iPagination

Ils apportent soutien et conseils d’écriture aux auteurs du site. Chaque mois, retrouvez leur sélection des meilleurs textes recensés sur le mois achevé.

Conseillère pour iPagination : Roselyne Cros

Roselyne Cros iPagination

Une bonne fée, ou je ne sais qui avait choisi le 21 février, jour de la St Pépin pour insuffler dans mes petits poumons un air glacial. Un grain ?  Il en tombait un ce jour là. Mais plutôt qu’un grain, je dirai que j’ai bénéficié d’un brin d’humour… très fin le saint. Bref, à présent il s’appelle Pierre-Damien… personne n’a compris la subtilité.  Mon grain de sel, je l’ai mêlé aux larmes, en tirant méchamment sur  la tétine du biberon, puis dans les conversations, accentué d’un pied rageur pour bien ponctuer.  Quel caractère !

Je me suis toujours demandé comment je devais prendre le point d’exclamation. Enfin, je savais. Pas de dieux cléments sur mon berceau. Mes grands-parents s’y sont gentiment penchés. A 4 ans, boum, tout bascule. Des femmes en noir de noir même dans l’âme, sauf une, ont essayé de me faire rentrer dans le moule du pensionnat. Tss-tss ! Peine perdue. Je me suis évadée…

En pensée.

L’imagination était ma copine et je m’inventais des histoires à tire larigot. J’avais découvert les mots et la façon de les assembler pour créer des phrases. L’échappatoire, l’exutoire. Les fenêtres s’ouvraient sur des rêves, je les couchais sur les cahiers.

Je décrochais le pompon à chaque dissertation à chaque dessin, à chaque peinture. J’aimais le pouvoir d’écrire, de laisser libre cours à tout ce que je pouvais inventer, j’aimais lire… un sentiment de liberté m’envahissait et j’oubliais où je me trouvais, aucun bruit de l’extérieur ne me parvenait.

Ado, j’écrivais les lettres d’amour des copines. Les stylos et les pinceaux ont été remisés le temps d’une longue carrière et du rôle de mère de famille, pas tout à fait…Mon esprit aiguisé par la révolte et l’injustice se traduisaient en billets un tantinet satiriques où les jeux de mots se faisaient pointus sous la plume. L’évolution était en marche.

L’expérience en a érodé la pointe et d’acérée elle est devenue subtile, drôle et pleine d’humour. Depuis plus de 10 ans, j’écris des articles pour les journaux. Une correspondante de « guère », pour qui les mots veulent dire beaucoup !

Mes inspirations sont multiples : romans et poètes, Kent Follet, Stephen King, Fred Vargas, Dan Brown, Mickaël  Krichton, Giacometti Ravenne et beaucoup d’autres… comme Daniel Pennac

Avec Internet, les sites d’écriture, les concours, les rencontres avec d’autres auteurs qui font avancer, les échanges de textes, les partages, c’est la richesse et quel enchantement ! Que du bonheur ! En plus on le sème… de ci de là… au gré de mes prochaines sélections.

Ipagine un peu !

Conseillère pour iPagination : Malayalam

Conseillère pour iPagination.
Malayalam, conseillère belge au service des auteurs  sur iPagination.

Sait-on jamais clairement ce qui mène à la lecture et à l’écriture ? Les ressorts profonds de la subjectivité échappent toujours en partie ! Je peux en dire que lire fut pour moi, depuis petite-fille, une porte grande ouverte sur le monde, celui des histoires et  celui  des rencontres qui montraient les possibles de la vie…Et que depuis ce temps un livre nouveau, à moitié lu ou juste terminé se trouve toujours à portée de ma main, pour mon plus grand plaisir !

Je suis maintenant retraitée, mais ma vie professionnelle d’enseignante en école de soins infirmiers m’a donné l’opportunité de réfléchir (entre autres !) à l’importance de la clarté du discours, à l’importance du choix des mots pour transmettre un message, à l’importance de l’écoute dans la relation à l’autre, à l’importance du partage de notre commune humanité. Tous tellement semblables et tous tellement irréductiblement différents ! Je suis retraitée et cela me laisse des plages de temps dont je donnerai avec plaisir une part à la lecture de vos textes.

Ma soif d’écouter pour entendre la réalité de l’autre et la mienne m’a amenée à participer pendant plusieurs années à des séminaires de psycho-sociologie qui furent une source permanente  de stimulation, d’ouverture au monde et de grandissement personnel.

J’ai commencé à participer à des ateliers d’écriture poétiques et de fiction il y une dizaine d’années, comme une suite logique de mon intérêt pour les mots. Découverte là aussi d’un monde où le temps prend une autre densité. Monde où l’imagination est accueillie, reconnue et encouragée comme donnant une grande partie de ses couleurs à la vie en écriture et à la vie tout court !

Je suis arrivée par hasard sur le site Ipagination en cherchant des ateliers d’écriture en ligne pour nourrir mes envies de partager textes et lectures avec d’autres auteurs. Ce fut une rencontre qui combla mes attentes ! Les objectifs d’Ipagination d’encourager l’écriture des auteurs débutants et confirmés en leur offrant en espace gratuit et bienveillant où ils pourraient expérimenter des commentaires sur leurs textes, des participations à des ateliers d’écriture, des découvertes d’autres auteurs, des sélections voire des publications de leurs textes, m’enthousiasmèrent.

Passionnée par la poésie et les poètes, j’écris depuis quelques mois des articles pour Ipaginablog où la poésie s’inscrit en filigrane du sujet traité. Une manière pour moi de donner à mon tour une partie de ce que je reçois d’Ipagination !

Quand iPagination me proposa de devenir conseillère (oui, j’y tiens, merci à Benoîte Groult et à mes sœurs québecoises), après quelques jours de réflexion marquée par le doute sur mes compétences, entre autres parce que je ne suis pas romaniste…, je décidai de m’essayer à la charge que le site me proposait et je l’en remercie. Je m’y essaierai donc en m’appuyant sur le plaisir que j’éprouve à lire les textes que je découvre, sur l’admiration ressentie lors de certaines lectures, sur l’exigence d’écriture que je reconnais chez certains auteurs, sur la sensibilité d’écriture identifiée chez d’autres, sur la richesse et la différence thématiques qui me transportent dans des mondes inconnus chez d’autres encore. En m’appuyant également sur les moments où le tout étant présent dans le même texte je me dis : ‘c’est Byzance, ce texte’ !

La fluidité d’un texte, celui où l’œil ne s’arrête pas sur un écueil, celui où l’œil peut courir uniquement occupé à découvrir le contenu d’une histoire, m’importe beaucoup.

La description fine et l’authenticité des personnages me sont chères, elles aussi ! Ainsi que l’expression contenue de l’atmosphère émotionnelle.

La découverte d’un univers qui force la surprise et mon attention par son originalité loin des sentiers battus, m’est cadeau…

Et la poésie, ah, la poésie…

Je m’efforcerai bien sûr de lire équitablement tous les genres d’écriture, d’autant plus que tous m’intéressent. De m’assurer aussi et ainsi que chaque genre d’écriture puisse faire partie d’une sélection.

Malayalam ipaginaire, Dominique Lejeune dans la vie civile, je suis belge et je vis sur le plateau de Herve, pas loin des Hautes Fagnes, de la belle ville de Liège, de Maastricht et d’Aix-la-Chapelle, dans un triangle des trois frontières comme nous l’appelons ici… Ma frontière avec la France se situe à la lisière de ce site que nous partageons avec tant de fécondité !

Conseillère pour iPagination : Amaranthe

Amaranthe

Juriste de profession, je suis venue sur Ipagination parce que j’aime exprimer mes émotions et sensations, bonnes ou mauvaises,  notamment au travers des mots. Je prends beaucoup de plaisir à les faire voyager dans mon imagination et à les voir jaillir sous mes yeux, lumineux ou parfois plus sombres. Sensible aux sonorités, je puise également mon inspiration dans la musique et le théatre où la visualisation est très importante pour incarner  un personnage et ainsi faire naître des échanges avec ceux qui regardent. M’inspirent aussi la peinture et ses symboles, les couleurs et le clair-obscur.

Et c’est en raison du plaisir d’écrire, de décrire ceux qui vont et viennent,  que j’aime beaucoup faire des portraits d’auteurs.

En tant que conseillère,  je souhaite mettre en exergue des textes qui m’auront touchée, interpellée.
Je m’attache bien sûr beaucoup à la fluidité qui rend aisée la lecture d’un texte. Pour moi, chaque mot a son importance et un sens bien précis auquel il convient de s’attacher car c’est de lui que dépend la signification, la portée que l’on veut donner à une phrase.

Je suis sensible à l’aspect sonore, à l’intensité émotionnelle qui se dégage d’un écrit et à la sincérité que je ressens. La visualisation est également très importante en écriture car pour que le lecteur y croie ou ait envie d’y croire et se laisse emmener toutes affaires cessantes, il faut lui donner à « voir », l’inciter à partir.

Je suis également sensible à la subtilité, voisine de l’élégance, qui est, à mon avis, beaucoup plus percutante, incisive, corrosive que la pure  provocation verbale.

Il me semble en effet que l’on peut écrire beaucoup de choses, faire passer des messages, mais pour qu’ils soient reçus, compris, entendus, pour qu’ils touchent réellement leur but, il y a l’art et la manière, que l’on appelle aussi le tact.

Je suis intéressée par tous les genres littéraires pourvu que d’une rencontre avec une écriture naisse le désir de la suivre.

La charte des conseillers d’iPagination.

(charte réalisée avec le concours des 6 premiers conseillers et conseillère)

Vous avez très certainement remarqué sur iPagination.com la présence de conseillères ou conseillers. Mis en place sur iPagination au service des auteurs, chaque conseiller est libre de prendre position sur les textes de son choix à un rythme plus ou moins défini. Ainsi, ces conseillers se positionneront au gré des remarques qu’ils estimeront utile d’apporter aux auteurs. Des conseillers animés par la même passion de l’écriture et par la même volonté altruiste d’offrir un retour aux auteurs.  Chacun d’eux  dispose de sa voix propre et d’une façon bien à lui d’aborder son soutien à l’auteur. Pour certains ce sera l’occasion de relever tous les points positifs, d’encourager l’auteur à  continuer d’écrire coûte que coûte, et surtout, à ne pas abandonner. D’autres aborderont le texte d’un point de vue  psychologique afin d’aller au cœur du sujet et du message que l’auteur souhaite délivrer. D’autres encore aborderont sans détours et de façon très claire, ce qui leur semble être des freins à la qualité du texte proposé. Une chose est certaine, cette diversité-là est animée par un même but : encourager et faire progresser l’auteur.

A ce titre, nous saurons gré aux auteurs qui bénéficient de cette aide de bien vouloir prendre la peine de remercier le conseiller qui a pris le temps de se pencher de façon investie sur son texte. Ensuite, de bien vouloir mettre en application les conseils fournis dans la mesure où l’auteur reconnaît la justesse de la critique qui lui a été faite. Ce travail est long et fastidieux, aussi, le conseiller peut-il avoir le sentiment, si l’auteur n’en tire pas profit, de perdre son temps et il peut tout à fait être amené à ne pas renouveler l’aide qui a été proposée. De la même façon l’auteur qui ne souhaite pas le concours d’un conseiller en particulier peut le lui faire savoir, il ne proposera ainsi plus son aide et ses remarques à l’auteur.

Enfin, la meilleure des choses est que l’auteur qui souhaite avoir un retour constructif et qui est bien décidé à mettre en œuvre l’aide apportée, se fasse connaître directement auprès des conseillers, qui sont tout à fait disposés à l’aider en fonction de leurs disponibilités. Nous insistons sur la nécessaire réciprocité dans les échanges, respectueuse de l’investissement fait à titre gracieux par les conseillers.

Sous cette rubrique « conseillers ipagination » de l’iPaginablog, vous découvrirez celles et ceux qui apportent leur aide aux auteurs. Vous pouvez également découvrir leurs sélections des textes qu’ils jugent les plus réussis sur iPagination, en cliquant ici !

Plus que jamais iPagination est bien décidé à continuer sa démarche d’accompagnement des auteurs vers la qualité, vers la promotion de talents grandissants. Merci aux auteurs de jouer le jeu et de nous aider à tenir ce pari  qui nous tient particulièrement à cœur. Votre réussite ne dépendra pas seulement d’iPagination mais bien de vous, avec vous.

Très bonne écriture, très bon travail et cap sur la qualité grandissante de vos textes en devenir.

En toute transparence :

Afin d’éviter les phénomènes de « copinage » et garantir aux auteurs l’égalité des chances dans le processus de sélection, les conseillers répartissent leurs sélections mensuelles de la façon suivante :

–         Les sélections de chaque conseiller doivent porter sur plusieurs auteurs et non pas sur un auteur unique afin d’éviter toute compromission qu’iPagination ne saurait connaître.

–         sélection d’un conseiller au maximum par mois

–         sélection d’un membre de l’équipe au maximum par mois (hormis les fondateurs dont les textes demeurent non sélectionnables) sur 5 sélections ou 2 sur 6 sélections, le reste des sélections étant réservé aux autres auteurs. Cette mesure assurant aux auteurs une proportion de 2/3, tout en laissant un espace non négligeable aux membres (16 places) qui s’impliquent dans le projet, qui méritent comme tout un chacun de la visibilité sur son talent,  sans pour autant que ce soit abusif ou suspicieux.

–         Tout auteur introduit sur le site par un conseiller, ne sera pas sélectionnable par ce même conseiller … Si ces auteurs ont du talent, les autres conseillers ne s’y tromperont pas et les sélectionneront naturellement.

–         Chaque sélection sera rendue publique et mise en ligne durant la dernière semaine de chaque mois.

 Rappel des CGU : les iPages sont exclusivement réservées à du texte, des images ou du son à l’exclusion de tout lien n’ayant aucune visée didactique et conduisant vers un espace de vente, la page d’un éditeur, quel qu’il soit ou un espace promotionnel tel qu’un blog, un site,  une couverture de livre etc., cette liste n’étant pas limitative. Aussi, aucun texte comportant des liens de ce genre, ne pourra être sélectionnable en l’état.

Bien à vous.

Vous souhaitez vous aussi devenir conseillère ou conseiller pour iPagination, au service des auteurs ? Inscrivez-vous sur ipagination.com, commencez librement à intervenir sur le texte des auteurs et adressez-nous votre demande en cliquant ici même.

Conseiller pour ipagination : Patryck Froissart

 

Conseiller pour ipagination : Patryck Froissart

Patryck Froissart est également chroniqueur pour La Cause Littéraire, et membre de la SGDL.

« J’ai accepté d’animer la collection « Poésie », parce que l’art poétique est, selon moi, l’art par excellence, et parce que mes premiers écrits et tous ceux qui, depuis cinquante ans, m’ont aidé à vivre, ont été des poèmes. Parmi mes publications, celles qui me tiennent le plus à coeur sont mes ouvrages poétiques.

Ecrire de la poésie est difficile et ingrat.

La poésie, beaucoup plus que les autres genres littéraires, est soumise à des règles qui font sa particularité et lui donnent son éclat. Prosodie, rythme, rimes, unité thématique, image, métaphore, anaphore, strophe, assonance, allitération, césure, hémistiche sont quelques-uns des mots dont tout écrivant qui veut se lancer dans cet art supérieur doit connaître le sens et la portée, quelles que soient la forme et la structure qu’il privilégie: poésie versifiée de forme classique, poésie libre, prose poétique, conte poétique, etc.

La variation formelle est infinie, mais chaque type a ses propres contraintes. A tel qui ne connaît pas, par exemple, les constantes classiques du sonnet, je conseille d’en prendre connaissance avant de publier ce qu’il pensera être un sonnet mais qui n’en sera qu’une imitation bancale et fautive.

Par ailleurs, pour « faire » de la poésie, il est indispensable de fréquenter régulièrement les poètes, les grands, les génies, les immortels. Les seuls livres de chevet d’un poète en herbe devraient être des oeuvres poétiques.

Je lirai vos poèmes, et j’en discuterai avec vous. S’il arrive que je vous dise, par message privé évidemment: « Ce n’est pas bon du tout! », dites-vous bien que cette appréciation ne vaudra que ce qu’elle vaudra, à savoir qu’elle ne sera qu’un avis personnel qui comportera inévitablement, outre le poids des critères objectifs, une part de subjectivité. Mais dites-vous bien aussi que tous les commentaires que je ferai n’auront pour objectifs que l’enrichissement et l’amélioration de ceux qui me feront confiance, ainsi que la volonté de faire d’Ipagination un espace de haute tenue.

A bientôt. »

 

Ouvrages publiés :
– L’Eloge de l’Apocalypse
– L’Eloge de l’opaque ellipse
– La dernière vague, nouvelles (recueil collectif – Editions Ipagination)
– Fantômes (recueil collectif – Editions Ipagination)

 

En savoir plus sur Patryck Froissart : 

 

Conseillère pour iPagination : Véronique Brésil

Enfant, j’ai voué au Club des Cinq un culte sans bornes mais lorsqu’à l’école, on m’a imposé de troquer mes très chères idoles contre les classiques prévus au programme, j’ai préféré me priver de lecture plutôt que d’avaler leur infâme bouillie.

Ce n’est que bien plus tard que je me suis réconciliée avec la langue française. Tout d’abord, j’ai corrigé des romans mais à force de jouer avec les mots, ma plume s’est libérée elle aussi.

Écrire fait mal, écrire arrache mais écrire soulage aussi.

À ce jour, j’ai déjà écrit deux romans. « Moi, femme infidèle », publié aux Éditions du Net et « Brisée », qui recherche un éditeur apte à recevoir et à soutenir la nudité d’une âme féminine déchirée.

Par un heureux hasard, j’ai trébuché sur un tweet d’iPagination. Tout de suite, j’ai souhaité devenir chroniqueuse au sein d’une équipe innovante, réactive et sympathique.

Commenter un texte crée un double enrichissement. Celui qui reçoit le commentaire dispose d’outils concrets pour progresser. Celui qui émet le commentaire s’améliore lui aussi. En effet, il  a peu de chance de reproduire dans ses écrits les maladresses relevées dans ceux des autres.

De plus, il est très profitable, pour un auteur qui se cherche, de recevoir des remarques justifiées, avisées et dépourvues de tout fond de commerce. La sempiternelle lettre-type de refus émanant des éditeurs, du genre : « Votre manuscrit ne saurait s’inscrire dans notre collection… », ne fournit aucune clef d’amélioration.

Quant à l’écriture, elle se nourrit en partie de la plume d’autrui car même s’il s’agit la plupart du temps d’un exercice solitaire, l’écriture a besoin, pour se forger, de croiser le fer avec d’autres textes, d’autres auteurs.

Une véritable symbiose.

Mes critères de sélection

Cela fait neuf mois maintenant que j’ai rédigé et publié les critères qui me semblaient essentiels pour effectuer une bonne sélection. Après tout ce temps, force est de constater que ces critères, toujours susceptibles d’évoluer, restent tout aussi fondamentaux. Petit tour d’horizon.

De façon générale, mes sélections concernent soit des textes postés au cours du mois concerné, soit des textes que j’ai découverts pendant ce mois mais postés antérieurement, soit des textes plus anciens qui me tiennent vraiment à cœur.

À préciser aussi que ce choix ne dépend pas de l’ancienneté des auteurs pas plus que de leur éventuelle implication dans la vie du site et encore moins des affinités personnelles qui pourraient exister avec l’un ou l’autre en particulier.

La première vertu que je reconnais à une écriture est sa fluidité : celle des mots, celle des phrases, celle des idées. J’aime cette notion de fluidité, j’aime lorsque mon regard glisse d’une ligne à l’autre, sans faux pas.

La seconde vertu d’une écriture serait son aptitude à provoquer un voyage, peu importe lequel. Si l’espace d’un instant j’en oublie le boire, le manger et l’heure, alors l’auteur a remporté une manche. Certains d’entre eux ont l’art de me faire tourner la tête en ne parlant de rien mais avec tact : c’est le summum !

Enfin, la troisième vertu d’une écriture concerne sa charge émotionnelle. Dans ce cas, il s’agit d’une rencontre entre deux sensibilités et toute tentative d’explication serait hors de propos.

Dans les faits, il arrive très souvent qu’un écrit soit sujet à quelques accidents de parcours mais croyez-moi, lorsque l’auteur s’applique à les remodeler, cela donne naissance à un véritable petit bijou…

À bientôt donc sur iPagination.com !

 Découvrez tous les textes de Véronique Brésil ici !

Découvrez également tout le travail de Véronique sur son blog ! 

Conseiller pour ipagination : Jean-Luc Schietecatte, alias BLUEWRITER

Conseiller pour ipagination : Jean-Luc Schietecatte, alias BLUEWRITER
                        Ex-professeur d’école, auteur de nouvelles, de chroniques, de pièces de théâtre et de BD, je suis aussi illustrateur en aquarelle et en infographie. Ma pièce de théâtre « Cyrano et Juliette » est publiée dans un collectif chez Philippe Absous. J’ai été stagiaire au Théâtre National de Belgique pendant quelques années en mise en scène et écriture dramatique. J’ai découvert Ipagination par Twitter et je m’y suis senti tout de suite très bien en y rencontrant des gens passionnés de littérature avec un réel projet dans le domaine de l’écriture!
                        Je découvre chaque jour de formidables auteurs tout en publiant mes propres textes pour le simple plaisir de les partager. Je ne suis pas un écrivain professionnel mais un auteur qui joue avec l’air de son temps et des personnages en phase ou en réaction avec leur époque. Au travers de mon imagination, je donne vie à ce qui n’existe pas, à l’aide de mots je persuade les autres d’accepter un monde qui n’est pas vraiment là! Grand amateur du cinéma de Woody Allen, Steven Spielberg, Martin Scorsese, Roman Polansky, j’admire d’abord leurs scénarios! Comme Paul Auster, mon auteur de référence, je pense que chacun sait que les histoires sont imaginaires, que nous savons qu’elles ne sont pas vraies même quand elles nous disent des vérités plus importantes que celles que nous pouvons trouver ailleurs.
                          L’équipe d’iPagination.com m’a choisi pour rédiger des chroniques à propos de vos textes* et ce dans le but de valoriser vos productions dans ce que vous avez de plus sensible, vos rêves d’auteurs ! Je les en remercie et espère pouvoir faire partager mes envies, mes coups de coeur d’ipaginateurs et également, de rencontrer par la suite d’autres chroniqueurs dans un but de plus grande objectivité par rapport à vos écrits.
Jean-Luc Schietecatte, alias BLUEWRITER