« Le Monde » en a rêvé, nous l’avons fait !

Nous nous savions sur la bonne voie mais à ce point ! Voici un article du journal « Le Monde » qui rêvait d’un idéal pour l’écriture…

Voici, l’introduction de leur article :

« Toutes les expressions artistiques ont, en France, leurs espaces de transmission. Sauf une : l’écriture.

Un réseau dense d’écoles d’arts maille le territoire, accessibles dès le plus jeune âge : conservatoires de musique, de danse, de théâtre, écoles des Beaux-Arts… Mais il n’existe pas de lieu d’échanges et d’apprentissage, accessibles à tous, pour les jeunes romanciers, scénaristes, slameurs ou paroliers. Pas d’endroit où ils puissent rencontrer des auteurs, bénéficier de leurs conseils, de leur expérience. Et surtout : écrire.

Pourtant, avec l’apparition d’Internet, les jeunes n’ont jamais autant écrit. Différemment, bien sûr, sous de nouvelles formes (comme les blogs) et sur de nouveaux supports, pas toujours dans une syntaxe classique, mais dans ce foisonnement de productions le désir d’écriture est bien là ! L’école seule ne peut y répondre. Même si on peut le regretter, elle est aujourd’hui avant tout un lieu de contention et non d’expression, et un cours de littérature n’a jamais « fait » un écrivain, pas plus qu’un cours de théorie musicale ne « fait » un musicien ou une séance de dramaturgie un acteur. Alors où aller ?

(…)

Et ainsi briser l’idée reçue selon laquelle l’écriture ne s’apprendrait pas. Un préjugé qui revient de manière perverse à réserver l’écriture à une élite. Il est temps de bousculer les habitudes. Pour forger une stratégie d’action à même de démocratiser l’accès à l’écriture – à toutes les écritures – à la langue et à donner aux jeunes de toutes origines culturelles ou sociales les moyens de s’exprimer, d’être écoutés, publiés et lus.

Vivre ne peut se résumer à consommer et produire… Ce qui fait une société c’est d’abord le lien social, la rencontre avec l’Autre, la découverte, la curiosité, la solidarité, la pratique artistique et culturelle… Dans ce parcours, l’écriture tient une place à part. Elle reste un exercice de liberté. Et d’autonomie. » source de l’article

« Alors où aller ? » demandait le journal « Le Monde ».

Et bien sur iPagination.com bien sûr ! IPagination s’est effectivement penché sur cette problématique et est très fière de compter dans ses rangs de très jeunes auteurs qui sont accompagnés par d’autres auteurs, nos conseillers confirmés et même pour certains déjà publiés, bénéficiant ainsi de leur expérience et conseils. Et tout cela gratuitement car est-il besoin de le rappeler, ailleurs que sur ipagination, tout cela a un coût dissuasif pour nos jeunes passionnés, désireux de se construire au travers de l’écriture !

Pour rappel, voici les actions dans lesquelles iPagination a décidé de s’investir depuis de très nombreux mois :

2) Suivent également les portraits de quelques-uns des jeunes auteurs qui font leurs armes sur iPagination.com :

Tom Pham Van Suu

Allison

Laurent Platero par ailleurs publié par nos soins.

Elysium

Samuel Etien

3) Sans compter sur un débat que nous avons mis en place pour ouvrir le dialogue sur la question de cette jeunesse, si critiquée dans l’usage de notre langue écrite :

 « Parler des jeunes : un danger pour la langue française ? »

En conséquence, il serait bienvenu que « Le Monde » veuille bien se pencher sur nos actions concrètes en faveur de la jeunesse et de l’écriture de demain, et que soient mis en avant nos jeunes auteurs afin d’encourager bien d’autres jeunes à relever le défi de l’écriture.

Une réflexion au sujet de « « Le Monde » en a rêvé, nous l’avons fait ! »

Laisser un commentaire