Ipagina’Son transforme le deuxième essai de l’amour

oeil amour

Votre lectrice du jour  : Agathe

La vie passe, un premier essai…transformé…

Le temps passe, oui et alors ?  Faut- il arrêter le jeu pour  autant ?  Bien sùr,  on se regarde un peu plus, on voit tous les défauts qui apparaissent, les déficits de couleurs, les surcroîts de poids et tutti quanti…

Pourtant, on n’est vieux qu’à travers le regard des autres, des générations qui suivent. Car nous on veut toujours vivre le meilleur.

Le privilège de notre âge ? Ne rien regretter, rire à tout prix. Et de tout, Aimer, encore et toujours ! La vie est belle !!!!

Je vous invite à aimer les jours passés et à venir, au travers de ce texte de Valérie Benz,  sélectionné par Amaranthe,, dans lequel chacun et chacune des lecteurs de mon âge pourra se retrouver…

 

AMOUR DEUXIÈME ESSAI

– Valérie Benz

Quand on aime, on compte tout.
Les heures bien sûr, et les jours, et les nuits
mais ça c’est déjà écrit, chanté, hurlé partout
mais on compte aussi ses poils
et bien sûr ses rides
sans oublier ses vergetures
ça …ça fait mal, c’est dur à l’âme
ça fendille l’assurance
on compte ses cheveux blancs
et ceux qui ne le sont pas
dans la balance on triche un peu
en riant, car on n’est pas vieux
non, non, on n’est pas vieux
on n’est pas foutus
on est juste fourbus
face aux regards, aux quolibets
mais bon, on s’en fout, on n’est pas vieux
enfin pas foutus
on est des foutus cons, ça oui
de croire qu’on est vieux et fourbus
mais en fin de compte, on est juste un peu
vieux cons
qui comptent, et recomptent les heures
et les jours et les nuits
et les poils blancs sur le pubis
et les cheveux devenus gris

Quand on aime, et qu’on est vieux
on aime tout, absolument tout
on aime ses poils, ses vergetures
on aime Led Zep, Alice Cooper et Mick Jagger
Les vieilles photos on s’en balance
elles rassurent juste la descendance
mais nous les vieux, on s’en fout, on danse !!!

Quand on est vieux con flétri, on se fend la gueule
face à vos tronches, ouh la qu’on rit
Ne vous fiez pas à nos doigts qui comptent
les jours et les nuits, on s’en moque
nous on aime danser le rock
dès que vous avez déposé vos biscuits.

 

8 réflexions au sujet de « Ipagina’Son transforme le deuxième essai de l’amour »

  1. Et moi je suis ravie que tu sois dans l’Ipaginason ! Merciii pour tous ces choix ! je me souviens de ce texte de Valérie, dont j’aime la plume sans concession qui virevolte gaiement et lu par toi, c’est tout simplement génial ! alors je m’empresse de tweeter et poster sur mon mur afin de partager mon plaisir !! Merciiii et CASQUETTE BIEN BAS à toutes les deux et à toute l’équipe !

  2. Bravo à valérie pour ce texte super sympa et bravo aussi pour Agathe, je viens d’écouter sur la plage et ça donne la pëche, bises à toutes les deux. christian42

Laisser un commentaire