Philosophie : découvrez « Éclats éphémères « , de Christophe Vallée

Couverture d’Éclats éphémères de Christophe Vallée

Éclats éphémères, de Christophe Vallée 

L’homme croit que vivre entouré d’images suffit pour donner un sens à son existence. Et puis comme toujours la réalité se rappelle à son bon plaisir et fait irruption dans sa vie spéculaire. Il ne faut pas oublier que l’histoire est tragique et il convient ainsi, de temps en temps, de revenir à la vérité fondamentale, à savoir que l’homme est d’abord et avant tout composé d’un corps fait de chair et de sang avec des désirs, des plaisirs, du bonheur et de la souffrance, en un mot ce qu’on appelle la condition humaine.

Ainsi ce petit livre n’a d’autre but que de revenir aux questions éternelles et essentielles qui seules ont quelque valeur. « Bien peu réussissent à voir un problème dans les réalités que nous vivons et auxquelles nous sommes habitués : l’œil n’est pas accommodé à une telle perception » écrit Nietzsche. Bonne lecture, cher lecteur bénévole.

L’auteur :

ChristopheChristophe Vallée fut élu, à l’unanimité des membres des jurys, plus jeune Docteur de France en Sorbonne en philosophie à l’âge de 23 ans sous la direction de Jean-Toussaint Desanti, et Lauréat de la Fondation de la vocation, promotion Yves Coppens, Collège de France. Il a enseigné au Collège international de philosophie à l’invitation de Jacques Derrida puis vécu dans l’archipel des Comores, à Mayotte, à L’Île de la Réunion, à l’Île Maurice, en Hongrie avec des missions à Madagascar, en Inde, en Afrique du Sud, au Danemark, en République tchèque…

Docteur d’université, il est actuellement professeur Agrégé de Philosophie dans l’enseignement supérieur en Île-de-France. Depuis une quinzaine d’années, il alterne les livres, romans, essais – dont une préface commune avec Jean-Marie Le Clézio, Prix Nobel de Littérature –, les articles, les conférences de philosophie et de littérature en Afrique, dans l’océan Indien, en Europe centrale et orientale, à l’Institut Français, en Université ainsi qu’en France. Son dernier roman, L’amante interdite, publié aux éditions iPagination en 2014, a été préfacé par Ananda Devi.

Lire le livre :

Commander le livre au format papier ici ! Egalement disponible par le biais de votre libraire.

Pour acheter le livre numérique, cliquez ici !

 

 

Naissance d’une nouvelle collection chez iPagination éditions

Naissance d’une nouvelle collection chez iPagination éditions

logo iPag noir opaqueAprès plus de 4 ans d’engagement dans l’édition d’auteurs en tous genres, iPagination éditions est fière de lancer aujourd’hui une nouvelle collection.

Cette éclosion survient dans un processus continu de maturation collective marquée par l’efflorescence d’auteurs d’exception brillant par leur érudition et leur talent littéraire.

À l’heure où l’humanité est confrontée à l’obscurantisme et aux radicalismes, il nous a semblé opportun de créer une collection des savoirs qui comportera différentes catégories, dont la philosophie et la religion, sous forme de thèses, d’essais, de manifestes qui viendront enrichir une palette éditoriale sociétale déjà foisonnante.

Les auteurs édités dans ce cadre pourront, s’ils le souhaitent, devenir membres de notre comité de lecture. Il leur sera ainsi possible de coopter d’autres talents porteurs de la flamme de la francophonie qui animera de ses feux cette collection des savoirs.

Afin de vous donner l’envie de découvrir les titres à venir de cette collection, nous avons l’honneur de laisser la parole à Patryck Froissart qui a dédié sa vie entière à la transmission des savoirs en de nombreux endroits du globe et qui a, à de nombreuses reprises, présidé les jurys de nos concours :

Celui qui apprend quelque chose de moi enrichit son savoir sans réduire le mien, tout comme celui qui allume sa chandelle à la mienne se donne de la lumière sans me plonger dans l’obscurité.

Cette belle déclaration de Thomas Jefferson illustre parfaitement le dessein que nourrit notre maison en promouvant une collection des savoirs. iPagination éditions se veut être en effet, depuis sa naissance, une plate-forme éditoriale collégiale et interactive fondée sur la mise en lumière d’un faisceau d’écrits de qualité qui se croisent, se complètent ou s’interpellent dans la vaste sphère de la francophonie. La collection des savoirs y aura pleinement sa place. Elle sera inaugurée par un ouvrage du philosophe Christophe Vallée, intitulé « Éclats éphémères », auteur prolifique et talentueux de romans et d’essais. Le programme de publication se poursuivra avec un livre érudit de l’auteur mauricien Sam Callikan sur l’hindouisme. Et la collection prendra son rythme de croisière parmi les autres sur le long fleuve tranquille mais puissant des éditions iPagination.

Très prochainement sur notre boutique et disponible par les libraires !

Concours d’écriture gratuit parrainé par TV5 Monde

Bonjour,

Nous sommes très fiers de nous associer à Matins du Monde pour célébrer la semaine de la langue française et de la francophonie 2016. 

Quoi de mieux pour rendre hommage à notre langue que de vous proposer, du 7 au 20 mars 2016, un concours d’écriture parrainé par TV5 Monde, autour d’un projet humain et au-delà de toutes frontières. 

Soyez nombreux à participer au concours « Je suis parce que nous sommes (Ubuntu) » en vue d’être édité dans le recueil éponyme, et gagnez vos places pour assister à un concert émouvant, ainsi qu’au tournage du clip qui aura lieu en juin 2016. 

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Bonne écriture et bonne chance.

Concours Ubuntu - Post Facebook

Les manuscrits de Madame Bovary !

Logo madame Bovary sur le web

Nous sommes très heureux de vous faire peut-être découvrir un site époustouflant et l’occasion pour nous de saluer ce formidable travail entrepris par la Bibliothèque municipale de Rouen en partenariat avec le Centre Flaubert (le professeur Yvan Leclerc, Danielle Girard, Nitiwadee Srihong) mais aussi avec le concours du laboratoire LITIS (ex-PSI, les professeurs Thierry Paquet et Laurent Heutte, Stéphane Nicolas) à qui nous tirons notre coup de chapeau.

Si la nièce de Gustave Flaubert effectuait le don de l’intégralité des brouillons et manuscrits de Madame Bovary à la ville de Rouen en 1914, des passionnés allaient faire le don de soi pour permettre au grand public d’accéder à tous le processus d’écriture d’un auteur de talent qui allait offrir au patrimoine littéraire français, l’une de ses plus belle pièce.

Avant de vous convaincre d’aller y faire un tour, c’est une très belle occasion pour iPagination de mettre en lumière auprès de ses jeunes auteurs toute la part de travail mais aussi du temps qui est nécessaire avant d’atteindre les sommets de l’écriture…

Brouillon Flaubert Madame Bovary

Ce projet méticuleux est constitué d’une base de connaissance considérable (près de 15 000 fichiers composent cette édition), cherchant à la fois à restituer à l’écran un peu de l’émotion de cette « mécanique compliquée » qu’est l’écriture de Flaubert, et à constituer pour les chercheurs et les spécialistes de cette œuvre un instrument de travail unique, favorisant les études à partir des manuscrits de Gustave Flaubert.

 Capture Bovary Transcription

« Les sources de la genèse d’une œuvre

« Quand mon roman sera fini, dans un an, je t’apporterai mon ms. [manuscrit] complet, par curiosité. Tu verras par quelle mécanique compliquée j’arrive à faire une phrase. »
Lettre de Gustave Flaubert à Louise Colet (15 avril 1852).
La Bibliothèque municipale de Rouen conserve tous les scénarios, brouillons et manuscrits de Madame Bovary de Gustave Flaubert : la presque totalité des folios noircis par l’auteur entre le mois de septembre 1851 et le mois de mars 1857.

Ce fonds des manuscrits de Madame Bovary est un des plus prestigieux volets des collections patrimoniales de cette Bibliothèque. De nombreux chercheurs français et étrangers, mais également des étudiants ou un public de curieux et passionnés de l’œuvre de Flaubert expriment régulièrement le souhait de pouvoir consulter les manuscrits de ce roman, uniques témoins de l’interminable travail rédactionnel précédant l’état final, inséparable du style de « l’homme-plume ».

Peu d’écrivains ont laissé un tel volume d’archives, traduisant ce travail obsessionnel de l’écriture : cette recherche fiévreuse et obstinée de « l’idéal de la prose » se lit dans les innombrables additions dans les marges et les interlignes, les ratures et les reprises multiples, dessinant folio après folio cette phrase concise et économe sans cesse soumise à l’épreuve de la diction, le « gueuloir », véritable test de résistance de son style… »

Le site propose également un classement génétique et sa représentation dans l’ édition proposée :

Le dossier de genèse de Madame Bovary compte plus de 2 000 grands feuillets écrits recto et verso, soit environ 4 500 folios portant les traces des différentes phases d’une rédaction qui a duré près de cinq ans. Ce long travail, Flaubert l’a effectué partie par partie, chapitre par chapitre, mouvement par mouvement, en suivant assez scrupuleusement l’ordre d’un « scénario » initial.

Nous ne vous retenons pas plus longtemps, courrez voir et lire « Les manuscrits de Madame Bovary » l’Edition intégrale sur le web en cliquant ici !

Apprendre le québécois, leçon 1 : L’amour !

logo-francais-au-francais-quebecois

C’est avec grand plaisir qu’iPagination s’associe à Patrice Hudon et son excellent site « Du français au français » pour vous faire rencontrer et apprendre régulièrement la langue québécoise, par le biais d’articles thématiques. Appréhender les nuances de la langue française afin d’éviter tout quiproquo, mais aussi de s’enrichir, voyager régulièrement sur l’autre rive, riche de nombreux auteurs de talent, qu’iPagination a la grande chance de tutoyer au quotidien.

L’amour sans frontière

amour-frontiere

L’amour est aveugle, mais il n’est pas sourd, surtout chez les couples franco-québécois où les subtilités de nos deux langues françaises transforment souvent l’amour en humour. Nous vivons les mêmes émotions, dans notre langue commune, mais avec des mots différents.

Au Québec, Jules a beaucoup moins de succès qu’en France. En effet, la locution « Son Jules » est presque inconnue au Canada. Le terme le plus courant pour décrire un amoureux est « chum ». « Je n’ai jamais revu Julie depuis qu’elle s’est fait un chum. » « J’aime pas le nouveau chum de ma mère. » Nous utilisons aussi les termes copain, petit ami ou amoureux comme synonymes de Jules. Et une amoureuse est une « blonde » : « Incroyable, Jules a trois blondes en même temps. »

Mais attention, un « chum » n’est pas toujours un « chum ». Si vous entendez une Québécoise dire : « Hier soir, je suis sortie avec mes chums de filles. » Cela veut simplement dire qu’elle est sortie avec ses amies. Voici un autre exemple de nuance linguistique qui peut embrouiller un Français. Une femme pourrait lancer cet ultimatum à son « chum » : « Il faut que tu choisisses entre moi ou tes chums. »

Une Québécoise peut donc avoir à la fois un « chum » et un « chum de gars ». Si « de gars » est apposé à « chum », le « chum » en question devient un ami, mais pas un « petit ami », car « petit ami » est habituellement synonyme de « chum » (amoureux), mais pas de « chum de gars ».

Contrairement aux Français, les Québécois deviennent rarement amoureux; mais « ils tombent en amour ». Cette expression, tirée de fall in love, est la formule la plus courante au Québec. Et comme « tomber en amour » laisse présager un choc, une douleur, une souffrance, les Québécois « cassent » lorsqu’ils mettent fin à une relation amoureuse. « Je suis inquiet pour Julie. Depuis qu’elle a cassé avec Jules, elle ne mange plus, ne dort plus, ne parle plus. Elle était vraiment en amour par-dessus la tête. »

L’expression imagée « être en amour par dessus la tête » signifie être follement amoureux. « Ses parents s’inquiètent pour leur fille. Elle est en amour par-dessus la tête avec le petit vaurien qui traine au bar toute la journée. »

Culturellement, les Français draguent davantage que les Québécois ; et du point de vue linguistique, les Québécois n’utilisent presque jamais le mot draguer. Ils préfèrent les verbes « flirter » et surtout « cruiser ». « Jules n’est pas tuable, il cruise toutes les filles qu’il rencontre. »

Et si Jules « tombe en amour », il peut se marier ou vivre « accoté », un québécisme synonyme de « vivre en concubinage ». « Jules s’est finalement casé, il vit accoté depuis quatre mois. » Mais « accoté » ne signifie pas seulement vivre en concubinage, il peut aussi vouloir dire « être appuyé d’un côté ». « Jules est accoté contre un poteau » (ou plus familièrement « sur » un poteau) ». À la rigueur, s’il était en état d’ébriété, Jules pourrait même « être accoté » contre sa blonde avec qui il vit en concubinage. Mais là, on pousse le jeu des subtilités un peu trop loin.

Tourlou, on se revoit le mois prochain

En attendant un nouveau cours de québécois par notre ami Patrice : TESTEZ VOTRE NIVEAU EN CLIQUANT ICI !

Coup de coeur musical et hommage à Michel Delpech

michel-delpech-prunflirt_198927

J’ai connu Michel Delpech quand son 45 T  » Pour un flirt  » est sorti C’était en 1971, l’époque de Salut Les Copains, celle des yéyés, de Cloclo, de Johnny, d’Eddy et de Dick… Les robes raccourcissaient, les pattes des cheveux s’allongeaient, celles des pantalons s’élargissaient, dans les  » Surprise Party » on twistait, on dansait le rock. Les chansons douces étaient plutôt l’affaire de chanteuses comme Françoise Hardy ou Marie Laforêt.

Michel Delpech a fait figure d’O.V.N.I dans le paysage musical masculin à cette période. La sortie de « Chez Laurette » en 1965 puis « Wight is Whight » adoucit l’atmosphère survoltée et changea sensiblement la donne. Chanteur de charme, romantique à la voix nostalgique, ce beau garçon au doux sourire fit craquer toutes les filles. Dans les boums, les garçons firent un carton plein, entrainant leurs amies dans des slows langoureux.

J’étais comme les autres… amoureuse de lui…

images

Le temps passa, la vie apporta son lot de doutes et d’aléas. Michel Delpech prit son souffle pour les contourner, se rapprochant de valeurs de vie familiales et mystiques. « Le chasseur« , le Loir et Cher » illustrent ce retour aux sources.

Puis il éprouva le besoin de prendre du recul, on le vit moins mais chaque retour démontrait l’affection des français pour ce chanteur dont les chansons faisaient partie du patrimoine hexagonal.

La maladie l’affecta, son combat et surtout l’impression de sagesse dégagée par cet homme aux portes de la mort forcèrent l’admiration. La  faucheuse a gagné bien sûr, mais Michel laisse derrière lui ce je ne sais quoi qui fait qu’on a l’impression qu’il a suivit le chemin avec sérénité.

Michel-Delpech-en-mars-2014_exact1024x768_p

Michel Delpech fut l’ami doux…l’amoureux doux…le chanteur doux…. Pour illustrer deux périodes de sa vie de cet homme inoubliable, j’ai choisi deux vidéos : la première est ancienne, c’est un duo avec Françoise Hardy. La bande son n’est pas bonne, les paroles sont mal calées mais qu’importe ! la chanson est belle !

(Merci à Stephan Mary pour le tuyau…)

La deuxième est la dernière vidéo de Michel Delpech, extraite du conte musical « Dolly Bibble »…troublante…

Quiz littéraire : DITES-LE AVEC DES FLEURS

 

QUIZ LITTERAIRENe vous fiez pas aux apparences des quelques premières questions assez faciles pour vous mettre en chauffe. Il s’agit là d’un véritable défi que vous proposent les iPaginauteurs. Tous les quiz – lorsqu’ils sont prêts – sont mis en ligne pour le vendredi, juste avant le défi du week-end (pour en savoir plus, cliquez ici ). Ce quiz vous est proposé par Agathe et Lilas. Arriverez-vous à réaliser un sans-faute ?

DITES-LE AVEC DES FLEURS …

Avez-vous remarqué qu’à un E prêt, l’anagramme de FLEURS est FELURES ? Elles sont en effet le reflet des états d’âme, douceur ou amertume, passion ou tristesse, roses ou bleues, blanches ou noires, fleurs du bien et fleurs du mal. Voici une jachère de fleurs d’antan et de nouvelles espèces…
Départ
Félicitations - vous avez complété DITES-LE AVEC DES FLEURS …. Vous avez obtenu %%SCORE%% sur %%TOTAL%%. Votre performance a été évaluée à %%RATING%%
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
Fin
Retour

C’était en effet la première question posée lors des examens oraux en latin. Le mot quiz apparaît, avec cette signification de « questionnaire » (un mot argot quiz existait déjà et signifiait « personne louche »), dans la langue anglaise en 1886. Le mot est ensuite passé dans la langue française.

L’histoire raconte qu’au théâtre de Dublin, le propriétaire du nom de Richard Daly fait un pari qu’il pouvait, dans les quarante-huit heures faire d’un mot absurde, le plus connu de toute la ville, et que le public lui fournirait un sens pour elle. Après une performance, un soir, il a donné ses cartes de membres du personnel avec le mot «quizz» écrit sur ​​eux, et leur dit d’écrire le mot sur ​​les murs de la ville. Le lendemain, le mot étrange était la coqueluche de la ville, et dans un court laps de temps, il a fait partie de la langue. Le récit plus détaillé de ce supposé exploit (dans F. T. Porter’s Gleanings and Reminiscences, 1875 ) donne la date de 1791. Le mot, cependant, était déjà en usage à cette époque, qui signifie «une étrange ou excentrique personne, et avait été utilisé dans ce sens par Fanny Burney dans son journal intime, le 24 Juin 1782.

Au plaisir de vous défier lors d’un prochain Quiz, et n’hésitez pas à mettre en commentaire le score – réel – que vous avez obtenu et les questions qui vous ont semblé compliquées…

Le blog de l'écriture et de l'imaginaire