Archives de catégorie : Communauté iPaginative

Découvrez les auteurs et artistes de notre réseau.

Ecriture sur vidéo par les auteurs : le désir.

Le plaisir de vous présenter le travail des auteurs concernant l’écriture sur vidéo proposé par la maison bleue ayant pour thématique « Le désir » :

Auteurs participants :  Léo,  Jean31, Alice Neixen, Darklulu, Eve de Laudec, André Perchet, Faw, Robert Henri Duru, Vert de Grisaille. Texte lu par Mary Luce Pla.

 

Vous pourrez également découvrir 2 autres variations réalisées par nos amis de « La maison bleue » qui ont piloté ce formidable projet et que nous remercions du fond du coeur :

 

 

Plusieurs écritures sur vidéo par an seront proposées aux ipaginauteurs !

iPagination : la lutte contre les préjugés

D’après un sondage réalisé par Ipsos/Logica Business Consulting pour Le Monde et publié le mercredi 23 novembre 2011, les Français portent un regard sévère sur les jeunes. En effet, 53 % d’entre eux les jugent « intolérants » et 63 % les qualifient « d’égoïstes ». Toutefois, 81 % des Français estiment qu’il est difficile d’être jeune aujourd’hui (ndlr : avoir moins de 30 ans). Pas très réjouissant…

Qu’en est-il de la perception que les Français ont de la langue française portée par nos jeunes ? Nous assistons de façon irrémédiable aux mêmes clichés lorsque l’on pose la question aux adultes : « Les jeunes ne savent plus écrire », « Bientôt, l’écriture texto prendra place dans le dictionnaire »,  ou encore « Pauvre France illettrée en devenir ! ». Guère plus réjouissant…

Seulement voilà : iPagination ne veut pas se satisfaire de ces idées toutes faites. Dans ce climat plutôt pessimiste, iPagination est persuadé que l’une de ses missions consiste à montrer, avec des actes, que toute tentative d’argumentation en faveur des jeunes n’est pas vouée à l’échec.

Un peu d’histoire :

tout a commencé le 7 septembre 2011. Samuel, 16 ans, fut le premier membre d’iPagination de moins de 20 ans, à nous avoir rejoints. Aujourd’hui, il vient régulièrement nous proposer ses textes. Depuis, plus de 400 auteurs nous ont rejoints et nous sommes très fiers d’avoir accueilli à sa suite Allison, Elysium, Tom Pham Van Suu, Grungewritter, Dahlia, LaszloGAuteur, Blacklaw, Kokaisosweet, tous âgés de 19 ans grand maximum. Des teenagers, qualifieront certains… mais pas tout à fait les mêmes, qui prennent place de façon trop récurrente dans les traditionnelles caricatures.

Voici donc quelle jeunesse iPagination côtoie de façon quotidienne : une jeunesse courageuse, qui aime les lettres, toujours en quête de conseils et qui ne cesse de partager ses écrits avec d’autres auteurs. La plupart des textes proposés sont bien ficelés et d’une grande qualité. De plus, nous avons constaté de très belles marges de progression quel que soit l’auteur.

Dans nos carrefours de réflexions, nous souhaitons porter un autre regard sur la jeunesse. Pour ce faire, nous vous proposons, au fil des mois, de dresser le portrait de plusieurs d’entre eux afin que vous puissiez mieux les connaître. A l’heure du numérique, nous avons également souhaité leur poser une même question  : « Pour vous, c’est quoi l’écriture ou la lecture de demain ? » Ne manquez surtout pas leurs réponses.

Vous trouverez également une interview de Laurent Platero, 25 ans, le plus jeune des auteurs publié dans « La dernière vague », au côté de nombreux auteurs confirmés. Il vous transmettra son sentiment à l’issue de la sortie de cet ouvrage.

iPagination.com n’a vraiment pas fini de mettre le pied à l’étrier aux jeunes plumes prometteuses. Pour ce faire, il faut apprendre à porter un regard différent sur les choses, à être attentif et ouvert à ce qu’il se passe en profondeur et non pas à ce qui est dépeint en surface. C’est ainsi que les directeurs de collections, les chroniqueurs et les auteurs ont plaisir à côtoyer cette jeunesse, à démontrer qu’il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir, que l’écriture de demain se porte beaucoup mieux que ce que l’on aimerait nous faire croire, l’écriture de demain, étant entre leurs mains.

Vous aussi, soutenez-les en les lisant et en les conseillant sur leurs textes !

Stop au cancer, l’écrit du coeur.

Sur IPagination, on écrit, on chante, on dessine, on peint, on plaisante, on rit, on crie, on papote de littérature, d’art, de mots, de tout, de rien… Parfois un sujet lourd apparaît au détour d’un texte. Parce qu’écrire, ça sert aussi à cela, à poser les mots, à dire « cancer » et non plus « terrible maladie », parce qu’en écrivant, on peut aller très loin.

Et comme les rencontres, sont à chaque coin de Tweet, nous avons fait la rencontre d’Hervé Tiss, de l’homme, du combat et de son incroyable dévouement. Nous avons relayé sa pétition afin que les politiques en campagne n’occultent pas le fléau du cancer dans le mandat présidentiel à venir. Et puis une grande émotion. Celle d’une rencontre, entre Hervé et un texte proposé sur ipagination :  « Tendre et vif espoir de guérison » par Bluewriter . La demande d’Hervé, l’autorisation de l’auteur de voir son texte publié sur le blog « Stop au cancer ». Pour la petite histoire, la toile qui image le texte a été faite puis vendue aux enchères par Bluewriter, au profit d’une association belge de lutte contre le cancer. Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas…

Alors commence une chaîne de soutien, Léo touché également, écrit à son tour « La Rupture » et donne aussi l’autorisation de publier le texte sur le blog d’Hervé. Puis c’est au tour de faire découvrir  les textes de Marie-Charles, plus qu’impliqué à cette cause, invité également à publier son très sensible « Mélanie » chez Hervé.

Ipagination permet ces échanges à la fois littéraires et humains, parce qu’à plusieurs, on est plus forts. Vous souhaitez aussi contribuer à cette chaîne de solidarité ? N’h’ésitez pas à déposer votre texte sur iPagination.com ou à les adresser tout simplement à Hervé en cliquant ici.

Merci par avance de votre soutien et contribution ! Il n’est de cause plus noble que celle qui donne l’espoir d’une vie meilleure…

Le salon du livre 2012 (3e et dernière partie)

Nous voici de retour dans la ruche. Ça  bourdonne de partout. Le temps du repas, la foule est venue grossir le flot des badauds tranquilles du matin. Les micros grésillent. Des grappes humaines se pressent aux stands d’invisibles vedettes. Plateaux radio en direct, les pros font leur show.

Nous retrouvons Eve au détour d’une allée, et hop, direction le stand de Marie-Claude que j’avais repérée le matin pour un premier bisou.  

MARIE-CLAUDE JOUVET

Son livre, publié chez DEDICACE : DES RAVIOLI AUX ESCALOPES A LA CREME en passant par le couscous.

Carré blond, belle prestance, Marie-Claude adopte le tutoiement sans façons. Ils sont trois auteurs au stand de « Dédicace » à présenter leurs ouvrages.

Il y a là Eve, Laureline, Lisa, Zibelyne et Yoxigen.

Les auteurs conversent, intéressés ils décortiquent les avantages et inconvénients des possibilités de publication.

Des contacts se prennent. Marie-Claude se demande où peut bien être Jean-Marc, ce Monsieur chaleureux qui l’a entretenue au téléphone ?

Mystère, Jean-Marc est-il dans les choux ? Il n’était pas présent ce matin, il doit rôder vers la scène numérique…

C’est là que nous le retrouverons, à l’affût de pistes intéressantes à explorer. Nous profitons de l’instant pour interviewer l’auteure dans un coin repos aménagé derrière le stand X38 où elle dédicace.

Retour vers le point de rencontre, ou était-ce dans l’autre sens ? En fait, l’heure est passée. Et Laurent Platero qui divaguait dans les allées à notre recherche est arrêté par mon bibi plumé orné d’iPagination.  

Ouf, il est soulagé. Il nous cherchait, et nous, persuadés d’avoir vu tous ceux qui avaient manifesté leur volonté de venir, nous ne cherchions plus.

Mais il y avait deux Laurent, et entre Laurent et Laurent, convenez qu’on peut s’y perdre… Toutes nos plus plates excuses, Laurent.

ZIBELYNE, LISA, LAURENT PLATERO et JEF

VOIX  OFF : Le petit  LaurentP attend sa maman au stand iPagination…

Ah ? Nous n’avions pas de stand ! Mais c’est bien sur… et Laurent s’est débrouillé comme un chef. 

La troupe est donc au complet ? Oui, car Carine Roucan est arrivée. Elle sillonne le salon avec Léo pour prendre des contacts.

Les voici qui reviennent assez surexcités, avec dans leur besace de bonnes nouvelles prometteuses d’avenir pour le site.

La journée tire à sa faim, oups, pas encore… Il reste encore quelques interviews à faire. Le bruit est à son point culminant, affluence.

Nous nous dirigeons vers le fond, au plus loin, espérant y trouver un brin de calme. 

On y trouve un « Bar à huitres » avenant, à défaut de silence, à quoi bon… Les tables colorées donnent envie, on en joint deux pour l’équipe. Les chargés de commandes passent à la caisse.

JACQUES, le mari de Zibelyne, JEF et LAURELINE règlent l’addition.

Merci les amis ! Nous, on se fait servir.  

 Les iPagibaladeurs ont trouvé un lieu accueillant pour se relaxer !

On se désaltère avant de passer à l’action, les gambettes aussi se délassent, les rires se croisent.  Les interviews s’enchaînent  à l’appareil photo numérique. Le caméscope a faim lui aussi.

LAURELINE , CARINE, ZIBELYNE, LEO, JEF, LISA et LAURENT P

On voit bien chez ceux qui depuis le matin arpentent les allées, un certain relâchement qui traduit la fatigue…

 Des têtes de zombies fatigués, mais heureux.

Une photo sourire, Jean-Marc a rejoint le groupe et c’est au tour de Léo d’être dans les choux. C’est la patronne du Bar à huitres qui officie. Belle brochette, mais Léoooo ? Nous avons retrouvé Jean-Marc et perdu Léo. C’est dur, la vie de groupe…  

LAURELINE, CARINE, ZIBELYNE, LAURENT, JEAN-MARC alias Marc_Keting, JACQUES, LISA et JEF

Lorsque notre Léo revient, de retour de s’en griller une, la tenancière de l’établissement est à deviser à notre table. Le gentil Léo l’invite à s’asseoir avec nous, fort galant.  

La réponse ne se fait pas attendre.

-« Mais pour qui y m’prend ? J’suis pas n’importe qui ! »

Nous sommes explosés de rire.

La blonde dame est légèrement plantureuse, pas trop, mais d’un âge certain. Une gouaille d’enfer, de celle qu’on aime et qui détend.

La dame ne s’en laisse pas conter et poursuit…

-« T’es trop carotte nouvelle pour moi… »

Léo est confus, nous hilares, elle est trop amusante cette dame, et savoureuse cette carotte nouvelle !

Le salon tire enfin à sa faim, c’est l’heure de se regrouper pour dîner.

Dehors il fait vilain. Les voitures restent au parking, et c’est à pied qu’on se dirige vers le restaurant « La cantine des Tontons ».

On y arrive rincés, les cheveux dégoulinant. Heureusement il ne fait pas froid.

À « LA CANTINE DES TONTONS

Une grande table nous attend, ambiance simple et chaleureuse, murs boisés. On a perdu Laureline partie chercher une amie. Marcel arrive et s’installe à côté de Lisa. C’est un plaisir de découvrir ainsi les visages et les personnages devinés derrière les mots.

JEAN-MARC, son épouse VERONIQUE et JOCELYNE

Vous pouvez apercevoir à droite le buffet, au dessus les bouteilles, et nous, attendant qu’Anne, sœur Anne veuille bien venir… Laureline, à l’amende !  

LISA, LAURENT P et LAURENT C. N’est-ce pas qu’on peut s’y tromper ? Hi, Hi…
JACQUES, les cheveux encore mouillés s’égoutte .A sa Gauche, MARIE-CLAUDE et JEAN-MARC

  On terminera cette séquence photo sur le chef, JEF ! On lui doit bien ça, lui qui se décarcasse au quotidien. Il n’est pas seul, Jean-Marc, Léo, Lisa et  bien d’autres qui restent cachés se démènent pour que tout aille au mieux pour les auteurs, car l’aventure iPagination a besoin de VOUS !

JEF

Merci à vous tous, fabuleux auteurs, de nous faire profiter de votre imaginaire et d’enrichir chaque jour l’univers d’iPagination de votre présence !