Coup de coeur musical à Melissmell.

MELISSMELL

 MELISSMELL_PORTRAIT

Une fois de plus, je ne puis me contenter de vous faire écouter une seule chanson… Je suis coutumière du fait, mais vous verrez qu’il faut bien deux chansons pour absorber la richesse de cette artiste. ( N’oubliez pas d’écouter la deuxième)

Après un parcours chaotique sur les bancs de la vie et dans la rue, Mélanie Coulet, jeune ardéchoise de 20 ans, conquiert son public dans les bars et dans les squats. En 2007, elle rencontre un guitariste et un violoncelliste et fonde avec eux le groupe MeliSsmell, (pour la mélisse qui soigne les maux des femmes, pour « Smells like teen spirit » pour le lys de mer fossile qu’on trouve dans le sol de sa région)

Mélanie possède une voix comparée à celle de Janis Joplin, grave et écorchée, « qui vient de loin », au service d’une révolte grondant au plus profond de son chant, mais avec une émouvante pudeur. Elle mêle des textes poétiques, sur les maux de notre société à des mélodies rock.

En 2011 le groupe sort son premier album : « Ecoute s’il pleut » dont est extrait ce magnifique « Aux armes ! » Les chansons composées sont caractérisées par une rage et un militantisme hérités de Noir Désir ou Léo Ferré.

 

AUX ARMES 

 

C’est la lutte finale,

Un combat d’initiés.

Sont les perdants qui gagnent.

Nos dames émancipées.

Les médias sous le roi.

Mon peuple articulé.

D’un pantin au long bras.

Faut pas venir pleurer !

 

Allons enfants de la patrie,

Le jour de gloire est terminé.

Entre nous deux, la tyrannie.

Sous l’étendard, sang est levée.

Entendez-vous dans nos campagnes.

Mugir nos pauvres, de faim de froid ?

Qu’ils viennent jusque dans vos bras.

Pleurer dans nos villes, nos sarcasmes.

 

Aux armes !

Aux armes, et caetera …

 

Que veut cette horde de militaires,

De traîtres et de rois conjurés ?

Quand ils nous traînent, quand ils nous traîtent,

De cons, de braves, de pauvres français.

Quoi … ?

Ces cohortes étrangères

Feraient la loi dans nos foyers ?

Quoi … ?

Nos flics, soldats, mercenaires.

Alors qu’on est tous étrangers !

 

Aux armes ! Aux armes, et caetera …

 

Hey ! Hey !Hey … !

Hey ! Hey ! Hey … !

 

L’Etat comprime et la loi triche.

L’impôt se rit des malheureux.

Nul devoir ne s’impose aux riches.

Le droit du pauvre est un mot creux.

Des preuves qui s’ramassent à la pelle.

L’égalité n’existe pas.

Pas de droits sans devoirs, dit-elle.

Egaux à la naissance parfois.

Liberté lie bêtes et chérit.

Ceux qu’on la tune n’ont que l’odeur.

Amour sacré de la patrie.

Et la fraternité se meurt … x 2

 

Aux armes ! Aux armes,et caetera …

Aux armes ! Aux armes, et caetera …

 

C’est la lutte finale,

Un combat d’initiés.

Sont les perdants qui gagnent.

Nos dames émancipées.

 

Les médias sous le roi.

Mon peuple articulé.

D’un pantin au long bras.

Faut pas venir pleurer !

 

Aux armes ! Aux armes !

Faites entrer l’accusé !

Aux armes ! Aux armes !

Faites entrer l’accusé !

Dans «  Droit dans la gueule du loup » deuxième album sorti en 2013, la chanteuse a décidé de chanter les titres de l’auteur compositeur Guillaume Favray, sculpteur de mots.

Dans cet album empli de colères, de splendeurs, de tristesses et de forces, MeliSsmell contemple « la gueule cassée du monde sans détourner le regard »

MeliSsmell nous renvoie à notre condition de brebis et dresse un portrait tout en vitriol et en tendresse. Des images interpellantes. Point n’est besoin de paroles écrites…

Voici « LES BREBIS »

http://www.youtube.com/watch?v=5dGwyvG2JZw

2 réflexions au sujet de « Coup de coeur musical à Melissmell. »

Laisser un commentaire