Archives par mot-clé : moteur de recherche

iPagination intègre le moteur de recherche Diderot.fr

iPagination a à cœur de vous présenter le moteur de recherche en lettres et Sciences humaines : Diderot.fr , dont nous faisons partie (dans le moteur Edition).

Ce moteur de recherche francophone propose de nombreux résultats classés en plusieurs catégories à partir d’un index de plus de 500 sites sélectionnés pour leur pertinence et leur intérêt didactique. Il exclut en règle générale les résultats issus de wikipedia et de la presse quotidienne en ligne afin d’inviter les utilisateurs à construire leur réflexion en partant d’une mise à distance de l’actualité la plus immédiate et des contenus les plus formatés. Il puise dans une série de sites plus large que l’incontournable ISIDORE qui ne s’intéresse qu’aux sciences humaines et sociales dans une perspective scientifique. Il souhaite démontrer que tout moteur de recherche ou toute encyclopédie en ligne propose une représentation partielle et partiale de la connaissance et que la question de l’interprétation reste au cœur du savoir vivant. Personne n’a le monopole du regard encyclopédique.

Si « Diderot » est au départ un moteur de recherche francophone, il n’exclut pas a priori les sites rédigés dans d’autres langues. Au contraire, il souhaite s’adresser au public le plus large et prend racine dans l’expérience de l’enseignement en Lycée international et au sein des universités européennes. C’est pour cette raison que nous avons créé une version anglophone de Diderot.fr (MOTEUR CYCLOPAEDIA) ainsi qu’une version multilingue (MOTEUR BABEL) qui scrute le web non-anglophone et non-francophone en direction des informations rédigées dans des langues sous-représentées sur le net. En ce qui concerne cette dernière version, il est conseillé d’accompagner votre requête du TLD du pays dont vous souhaitez privilégier la langue.

Le nom de « Diderot » choisi pour ce moteur fait bien sûr référence au philosophe qui avec d’Alembert porta jusqu’à son terme le projet de l’Encyclopédie dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle en s’inspirant de la Cyclopaedia du britannique Ephraim Chambers. Nous ne prétendons pas mettre sur le même plan ce modeste projet didactique et l’oeuvre immense que fut ce travail intellectuel titanesque. L’utilisation de ce nom est avant tout un hommage évident en ce tricentenaire de la naissance du philosophe qui fit de la curiosité la plus utile des armes contre le dogmatisme.

Parmi les sources privilégiées par ce site, les suivantes en constituent la colonne vertébrale et leur fréquentation est vivement recommandée pour la réalisation de tout travail:

Persée, Sudoc, Larousse, INA , Gallica de la BNF.

Nous invitons les utilisateurs de ce site à fréquenter les catalogues des éditeurs français grâce au moteur EDITION ainsi que celui des différentes bibliothèques publiques dont le SUDOC. Cela peut leur permettre de repérer des titres pertinents pour réaliser leurs travaux. Favorable à certains aspects de l’Opensource, nous ne sommes pas dogmatiquement hostiles à l’édition.

Nous proposons aussi un outil de recherche dans le domaine du cinéma: FILMS. L’index de ce dernier est à améliorer. N’hésitez pas à nous donner des conseils.

Contrairement à Wikipedia, l’auteur de ce moteur de recherche a une identité qu’il revendique pour assumer ses choix et éventuellement en répondre. Il est facile de l’identifier sur le net en cherchant un peu (cf. paysdevoltaire.eu). Il souhaite cependant ne pas se mettre en avant afin de pouvoir conserver à son projet un aspect collaboratif mais aussi parce que la grande majorité des résultats qu’il propose ne sont pas rédigés de sa main. Il reconnaît cependant que tout outil de recherche sur le web est le fruit d’une interprétation du savoir et qu’il est impossible de réduire à des critères mécaniques la question de la légitimité scientifique et a fortiori intellectuelle. Il invite son utilisateur à conserver son esprit critique y compris face à une source secondaire, à un classement ou à un regroupement de données en catégories. Il encourage la fréquentation des sources primaires afin d’en faire la base d’une interprétation chaque jour renouvelée. Il se méfie des textes sans auteur et se désole des textes sans lecteur. Comme le soulignait Diderot en son temps: « Quand un dictionnaire ne serait qu’une combinaison de ses éléments, je demanderais à qui il appartient de faire de bons éléments. »

Vous l’aurez compris, iPagination a été particulièrement séduit par le travail proposé par Diderot.fr et vous invite à tester ce moteur de recherche en vous rendant sur Diderot.fr !