Coup de cœur francophone

  DEUX COUPS DE CŒUR…DEUX RYTHMES DIFFERENTS ET POURTANT TOUT A FAIT COMPATIBLES… CAR ILS SONT TOUS LES DEUX UN HOMMAGE A L’AMOUR …

Une bradycardie tout d’abord, mais dont chaque contraction enverra un afflux de sang suffisant en périphérie, pour apaiser vos vies essoufflées. Posez-vous… çà fait rêver, non ?

Steve SOGO est un jeune artiste, compositeur, bassiste et guitariste Burundais. Son style est moderne d’inspiration traditionnelle africaine, saupoudré de blues jazz. Il a trois albums à son actif, et le titre à l’écoute aujourd’hui l’a propulsé sur la scène internationale fin 2008.

StevenSogo

Dans cette vidéo, il rend hommage à son pays avec simplicité et ferveur. Les habitants, la faune, la flore, les paysages magnifiques sont déclinés à travers cette phrase : « Il est beau mon pays Burundi » * 

« IL EST BEAU MON PAYS BURUNDI »


Et PUIS….. ACCROCHEZ-VOUS…un épisode extrême de tachycardie contre laquelle aucun bétabloquant ne sera efficace…

Au coeur du Burundi, se déroule une extraordinaire aventure. L’histoire d’une femme de 57 ans, Marguerite Barankitsé dite Maggy. Elle est enseignante de formation, Tutsie et dans son pays le Burundi  en 1993, Tutsis et Hutus se massacrent. En octobre, elle échappe à la mort, lors d’une tuerie à l’évêché, perd soixante membres de sa famille et sauve 25 enfants.

index

Dans les premiers mois qui suivent les massacres, elle fonde 3 centres d’accueils qui rassemblent plus de 400 orphelins des 2 ethnies, tous témoins de l’assassinat de leurs parents.

La « maison Shalom »  est un de ces centres d’accueils. Je vous invite à partager cet hommage à Maggy et à son centre d’accueil, chanté et dansé par ces miraculés. Ils sont devenus adultes, beaucoup ont été torturés et sont aveugles.

« MAISON SHALLOM »

Celle que les enfants appellent « O’Ma », la grand mère en langue Kirundi, leur apprend à se respecter. 21 ans plus tard, à force d’opiniâtreté, de passion et surtout de foi, elle a participé d’une façon phénoménale à la reconstruction de son pays, plus particulièrement de sa province Ryuigi.

Ce sont des villages de maisons pour les orphelins qui sortent de terre. Puis un hôpital flambant neuf, une école d’infirmière, une école normale, un centre de formation capable de donner rapidement un métier manuel dans ce pays où on manque de tout. Elle relance l’agriculture en faisant installant des systèmes d’irrigation.

Son charisme, son acharnement font d’elle une personnalité reconnue dans le monde entier. Récompensée à plusieurs reprises pour son action en faveur de la paix, elle est souvent comparée à Nelson Mandela, avec qui elle partage cette même volonté de pardon et de réconciliation interethnique.

images 2

La renaissance dérange, mais Maggy n’en a que faire. Elle connait sa mission, même au péril de sa vie. Car « le seul combat qui vaille la peine d’être mené est celui pour la paix » dit-elle d’une voix douce et pointue et avec un large sourire….

 

J’ai eu l’immense privilège de côtoyer Maggy pendant deux jours en France. Une expérience inoubliable… Faites-moi plaisir…écoutez jusqu’au bout cet hommage.

* Le Burundi est membre de la Francophonie depuis mars 1970. La population du pays est constituée de Hutus (80 %), de Tutsis (19 %)   et deTwas (1 %).

C’est l’un des pays africains où la situation linguistique est des plus simples. En effet, depuis des siècles, une seule langue, le kirundi, langue maternelle de tous les Burundais, a tissé l’histoire du peuple burundais et consolidé sa culture et son unité. Depuis la colonisation, le français a été adopté comme langue administrative et langue de la communication internationale. L’usage du kirundi et du français demeure donc actuellement prédominant au Burundi.

6 réflexions au sujet de « Coup de cœur francophone »

Laisser un commentaire