IpaginaSon vous raconte des boniments.

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice du jour : Myriam Moix

 

Le faux se mêle au vrai dans ce poème classique particulièrement touchant et empreint d’une subtile délicatesse.

Boniments, souvenirs qui remontent à la surface aux premières heures du jour ? Les mots glissent en douceur comme le temps qui passe nous emporte de l’enfance à l’âge mûr. L’heure est propice à la rêverie.

De tendresse en douleur, le poète s’expose avec pudeur et tendresse, égrainant la richesse et l’ivresse de souvenirs d’enfance.

Ce sonnet classique fait partie de la sélection de Malayalam.

DSCF0224

BONIMENTS DE POETE

– Francis Etienne Sicart Lundquist –

En flânant dans mon âme à la pointe du jour

J’ai revu mon enfance égrainer la richesse

De rêves en papier dont la profonde ivresse

A tendu ma raison d’une peau de tambour.

Un campanile en bronze et ses belles-de-jour

Traversant le sommeil de ma prime jeunesse

Réveillent dans mon cœur le goût des vins de messe

Comme un sucre du temps au bout d’un calembour.

Je danse la carole au bal des costumiers

Et je creuse les mots dans le bois des plumiers

Dont les trésors cachés ont rempli mes besaces.

Mais quand hélas je fuis du grenier de mes songes,

Mon âme endolorie aux coups de mes grimaces

Verse une larme amère et crie aux grands mensonges.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

3 réflexions au sujet de « IpaginaSon vous raconte des boniments. »

  1. Toujours un plaisir les poèmes de Francis! Agréable de t’entendre lier celui-ci, myriam! Merci à tous les deux! Domi

  2. Merci Domi. J’apprécie moi aussi beaucoup cet auteur et je suis ravie d’avoir eu cette occasion de le mettre en lumière sous les feux d’iPaginablog. Il le mérite, vraiment.

Laisser un commentaire