Quand iPagina’Son cueille des fleurs de tendresse…

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

L’équipe d’iPagina’Son se dévoile ici.

Face à l’incertitude d’un avenir à deux, Alhama Garcia nous livre ses doutes avec pudeur et tendresse.

Que deviendra l’autre ? Et toutes ces choses que l’on aime, toutes ces fleurs que l’on chérit, ces animaux que l’on soigne, ces actes quotidiens qui ne valent que vécus à deux… Saura-t-elle ? Saura-t-il ?

Une véritable émotion délicatement distillée au fil des vers, une ode à l’art de bien vieillir ensemble que J.L. Mercier à sélectionné pour iPagination, et que j’ai pris grand plaisir à vous lire.

 

69557_10201201433109979_2106954615_n

 

Arroser les fleurs, mais doucement

Alhama Garcia – Lu par Agathe

 

Elle emballe le colis d’un scotch pléthorique

avec des plis partout

à grands gestes brutaux

les coudes hors du corps

quand elle cuisine elle se brûle

et tous les jours ou presque

une assiette disparaît

oh dit-il ce n’est pas grave

 

mais en lui-même inquiet flottant :

que feras-tu des poules si fragiles

tailleras-tu les oliviers précisément

et les fleurs le long du chemin

les délivreras-tu de la ronce agressive

et du dactyle d’angoisse

quand je serai parti ?

 

Et les chats

leur parleras-tu gentiment pour qu’ils te miaulent en retour

et ronronnent sous ta main ?

Goûteras-tu au Nombril de Vénus sur l’escalier de la cour

pour le plaisir de son acidité

et le nerprun du jardin

iras-tu jusqu’à son parfum de miel ? Et…

 

Bien. Je me tais.

 

En équilibre sur un haut talus d’argile indécise,

et même s’il se met à pleuvoir,

tendu, désirant je suis, obstiné comme l’insecte en amour.

Les orangers vont bientôt fleurir,

et pour eux, je dois être là. Et pour elle aussi.

 Je crois que je vais rester encore un moment.

 avril 2013

 

5 réflexions au sujet de « Quand iPagina’Son cueille des fleurs de tendresse… »

Laisser un commentaire