Ipagina’Son lit la dentellière des mots…

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice du jour : Agathe

 

L’amour ciselé de phrases subtiles, égrenées au fil d’un voyage découverte, se décline en une infinie tendresse dans la  poésie d’Ela la Douce.

Légers, innovants, entrelacés , intimes comme l’archet sur son violon, les mots se font caresses, vont, viennent puis virevoltent sous la plume, pour enfin tisser une magnifique trame d’amour.

Comme moi vibrez en lisant et en écoutant ce chant sensuel aux accords alambiqués, rythmé à chaque vers par une passion vivace.

L’écriture tout en dentelle d’Ela été sélectionnée par Roselyne Cros en juillet 2015. Elle est lue aujourd’hui pour vous par Agathe.

atelier-d-ecriture_article_high2

http://www.point-de-vue-incorrect.org

S’IL M’ETAIT DONNE

– Ela –

S’il m’était donné de décrire

et de t’écrire sans m’écrier

ce que m’insuffle l’encrier

en clapotis de plume à bruire,

je ferais du vent mon pupitre

et ma voix la proue d’un chapitre.

—-

Tempérée, lovée tout au creux

de ses tempes aux flots argentés,

où tes mots en roulis fiévreux

déferlent bruinés, clairs semés

leur envie d’engloutir le vide,

j’en extrairais l’atome fluide.

Pour qu’elles te touchent de leurs mains,

mes lettres flueraient un grésil

à l’adret de vagues carmins

fondant la chaleur volubile

où je pourrais, à part venir,

abriter mon tout, m’y blottir.

Je m’épancherais malhabile

à retranscrire sur ton corps nu,

lac de peau que mon encre file

et sinue de veines ténues

à la croisée des tiennes en feu

berceau d’oscillations d’un bleu.

Alors, peut-être serais-je aussi

cette larme perlée, sans souci,

à ton épaule tendre et lisse

s’offrant à elle tel un calice,

cette feuille à l’éveil du vent

tournoyant caressée d’encore

soulevée aux brumes du temps

de nos murmures en cor d’accords.

Et parce qu’il m’est donné d’écrire

sans détours, en allants sourires

du fil des jours aux files des ans

aux alentours près d’un toujours

je serai là où tu m’as tant.

5 réflexions au sujet de « Ipagina’Son lit la dentellière des mots… »

  1. Quel beau cadeau tu offres à ce texte Agathe! Je suis extrêmement surprise et touchée qu’un de mes textes ait pu susciter l’envie d’une mise en voix… C’est un plaisir émouvant pour moi de t’écouter poser ta voix de dentellière des sons, dans cette très belle interprétation… Merci infiniment Agathe et merci Roselyne pour la sélection.

    1. Excuse-moi d’avoir tardé à te répondre Ela. Tu sais ce n’est pas difficile de lire d’aussi jolis mots. J’aurais même tendance à ajouter que ce n’est que du plaisir ! A te lire…

    1. Merci beaucoup Sortilège… J’avais laissé un petit com avant ton passage, mais il ne s’affiche pas…Je remercie Agathe et Ipagina’Son pour cette très belle surprise.

Laisser un commentaire