Nelson Mandela, la sagesse et la grandeur en héritage

Homme d’honneur,

Homme de cœur,

Homme de droit,

Homme de lettres aussi …

Nelson Mandela.

1B nelson-mandela-giovane

Madiba, prince Xhosas

Homme de lumière, Sud-africain, Xhosas de sang royal, Nelson Mandela fut un étudiant insoumis, un fervent avocat de la Liberté, et un militant et activiste de l’African National Congres (A.N.C.). Cette activité le mena en prison, où il passa 27 longues années. Au pays de l’Apartheid, où la couleur fait droit, il ne fait pas bon être noir ou ‘coloured’, le blanc s’impose, le blanc impose.

Condamné aux travaux forcés à perpétuité, c’est au bagne de Robben Island que commence son incarcération. Matricule 46664. Il y restera 18 ans, avant d’être transféré dans d’autres lieux de réclusion.

Dans différents points du globe, des groupes de soutien et des mouvements de solidarité se manifestent, manifestent, pour demander la libération de cette figure emblématique de la lutte contre l’Apartheid. Son sinistre statut de prisonnier le plus célèbre de la planète incommode les gouvernements sud-africains successifs.

On lui proposera quelques traitements de faveur, voire des libérations sous conditions d’exil. Il refusera, toujours. Il n’est pas à vendre.

Vingt-sept années d’incarcération, avant de retrouver le chemin de la liberté. Des travaux forcés pour occuper la plus grande partie de ses journées et mettre sa santé à mal, mais quoi d’autre ? Quoi pour occuper le reste du temps et nourrir l’esprit ?

Lire.

Lire et écrire. « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde », dit-il. En prison, Nelson poursuit la sienne. Il lit. Ses lectures sont éclectiques, Shakespeare, mais aussi Nadine Gordimer, Dennis Brutus, ou Samuel Becket … Il étudie, il étudie la loi, le droit, il passe des diplômes. Et il enseigne un peu, illégitimement, il enseigne la force à ses co-détenus, il leur apprend les mots de ce poème devenu célèbre.  Invictus. Invaincu. Et c’est ainsi que, pendant ses années d’incarcération à Robben Island, Nelson créa la très discrète ‘université Mandela’, enseignant théâtre et poésie à ses frères de prison. Il monta l’Antigone de Sophocle, pour défier ainsi le régime de l’Apartheid. Dans la pièce, Mandela jouait le rôle de Créon, le tyran.

301528_PhoDoc2_085254_LON801_jpg_0MKDJPAX

 ‪ »La Fondation Nelson Mandela, montrant Nelson Mandela tenant un exemplaire de son livre intitulé «Conversations avec moi-même»« ‬

Nelson écrit aussi, il écrit son journal, sa biographie, dont certaines pages arrivent à forcer les murs de sa cellule.

« Nulle part il n’y a de chemin facile vers la liberté, et beaucoup d’entre nous aurons à traverser la vallée des ombres de la mort, encore et encore, avant que nous n’atteignions le sommet de nos désirs », tels sont ses mots dans ‘No easy walk to freedom’, édité en 1965, puis en 1986, réédité en 2004. Un livre comme une compilation de lettres écrites pendant qu’il était dans la clandestinité, de discours, d’articles, ainsi que de la retranscription de son procès. Après sa sortie de prison, le 11 février 1990, Madiba écrivit divers ouvrages, pour raconter, témoigner, dire encore combien il est difficile, le chemin de la Liberté.

2 news-nelson-mandela-freed

Une liberté retrouvée, à la Une de tous les journaux.

Si ‘Invictus’ est aujourd’hui bien connu du public, un autre poème, plus confidentiel, a accompagné Nelson Mandela dans ses années de captivité. ‘Still I rise’, (Je m’élèverai) de Maya Angelou, poétesse américaine, dont nous vous invitons à découvrir ici la version originale, chantée par Ben Harper, et la traduction en Français.

 

Mandela n’est plus, il nous a quitté le 5 décembre dernier, tandis que la lumière faiblissait dans le ciel sud-africain, et sur le monde entier.

En parallèle à la publication de cet article, les iPaginauteurs ont été invités à participer à un atelier d’écriture lié à Nelson Mandela. Vous trouverez ici tous les textes produits au cours de ce week-end.

5 réflexions au sujet de « Nelson Mandela, la sagesse et la grandeur en héritage »

  1. L’émotion refait son apparition des que le visage de cet homme arrive. J’espère simplement que la mort de Madiba ne sera pas le crépuscule de ce « nouveau » pays. Merci pour cet article

  2. Superbe article, superbes documents à la hauteur d’un homme incroyable à tout point de vue, réellement.
    MERCI FIRENZ’ pour tout ce que cela représente. BRAVO

Laisser un commentaire