Archives par mot-clé : vivre

Un cri du coeur lu par IpaginaSon : To be or not to be ?

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice du jour : Naïade

Un constat lucide et éclatant de poésie…

Quand la surface de la glace renvoie l’image lisse du « tout va bien » et dissimule les souffrances de l’âme,

Quand le mal fait si mal, quand l’horizon est bouché et le coeur si serré,

Quand l’expression flamboyante se rythme au fil de sombres alexandrins,

Cela aboutit à ce superbe poème tout en pudeur de Lukyone Luky sélectionné par Patryck Froissart.

url

 

TO BE OR NOT TO BE

Lukyone Luky

Soupirail incongru me martèle la tête   

D’un fracas éthéré, l’oxygène naissant   

Distillant bienséance et lambeaux de ma quête, 

Le cordon se dérobe en mon sein pourrissant.

    

Mon horizon gisant de la sueur maussade         

Cerne mes yeux ouverts aux pavés du trottoir. 

      

Sel souillé dans un vague et belliqueux nomade      

Fond sous la langue rèche du feu de l’étouffoir.

Dès l’aube, le pinceau grimace dans ma glace     

Masque les bleus de l’âme en vitrines zébrées. 

 

Calque sur le papier le gommage fugace,            

Lors il me fait briller mes paupières lourdées.

     

Coeur serré dans l’étau, en fragments,terre glaise         

Roule  vivissitude au gîte ombilical                        

S’étriquant, en appelle au vent de la falaise

Avant de s’éclipser dans le chaos total.

Le miroir d’être mal sans rien laisser paraître…

Ecrit par Lukyone le 1er septembre 2011

Complètement revu de 08/déc/2014

Coup de coeur à la tendresse de Bourvil

J’ai le coeur à la tendresse parce que le monde en manque…

Bourvil a repris cette chanson créée par Marie Laforêt en 1963 avec la fraîcheur et la sincérité qui faisait son charme.

Ecoutez-là les yeux fermés…elle est presque désuète cette tendresse qu’il nous chante…comme une ballade du temps jadis. Qui sait  en ouvrant les yeux, la vie sera semblera plus douce ?

Et puis pourquoi ne pas faire une boucle pour mieux s’imprégner de cette douceur ? Vous reprendrez bien une grosse bouffée de tendresse ?

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=PLk31tFwUpA&spfreload=10%20Message%3A%20JSON%20Parse%20error%3A%20Unexpected%20EOF%20(url%3A%20http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DPLk31tFwUpA)

LA TENDRESSE

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y´en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l´histoire
Et s´en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n´en est pas question
Non, non, non, non
Il n´en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s´il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien… on s´y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l´amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L´amour ne serait rien
Non, non, non, non
L´amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n´est plus qu´un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D´un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n´irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu´on le rend heureux
Tous nos chagrins s´effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu…
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l´amour
Règne l´amour
Jusqu´à la fin des jours