ipagina’Son peint la couleur des sentiments…

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

L’équipe d’ipagina’Son se dévoile ici

Quand le pinceau de Missmytic remplace la plume pour refléter des  sentiments  peints touche à touche sur la toile de la vie…

Quand cette peinture est une poésie qui se sent au lieu de se voir…

Quand la douce voix de Naïade décline la palette des harmonies de l’âme…

Cela donne ce très joli tableau aux couleurs changeantes, tour à tour sombres et lumineuses, sélectionné par Bluewriter.

 

PARCE QU’ON PEINT TOUS… A SA MANIERE

– Missmytic –

 

Combien de temps j’ai passé à peindre ce tableau que j’ai si souvent agité devant vos yeux ? Je ne le sais plus. Je crois que je l’ai toujours fait, en fait.

C’est vrai que c’est beau  et plein de détails qui enchantent le cœur et l’esprit. On y voit l’herbe verte et grasse d’une prairie sans fin, le ciel bleu et sans nuage, le sourire sur les lèvres de mon portrait, le vent agitant gaiment mes cheveux autant que ma jupette et le petit couple de rouges-gorges sur la branche du cerisier en fleur. Ça vous met le sourire aux lèvres et je le sens, je le sais que vous êtes heureux de voir ma vie ainsi et ça me va. Après tout, je l’ai peint pour ça non ? Pour que vous souriez, pour ne pas vous inquiéter, et pourtant…

Et pourtant, peu à peu, le ciel se couvre, l’herbe jaunit, le vent s’amplifie. J’entends vos remarques, j’essaye de repeindre par-dessus, de remettre les couleurs, de remettre la joie et la beauté. Oui, je sais, j’ai l’air heureuse, je dois le rester. Je dois rajouter du vert par-ci, du bleu par-là… Vous pensez que ce n’est qu’un simple coup de pinceau et que pour une vie heureuse, je peux bien le faire, seulement…

Seulement moi, je sais qu’il ne faut pas un simple coup de pinceaux mais tout un pot de peinture. Là où vous voyez l’herbe grasse, je vois les cadavres qui nourrissent la terre. Là où vous voyez le ciel bleu, je vois l’océan de larmes qui lui donne sa couleur. Là où vous voyez le rouge sur mes lèvres souriantes, je vois le sang que j’ai eu envie de faire couler.

Pourtant, encore une fois, d’une main tremblante, pendant que vous ne regardez pas, je répare encore ce tableau. Combien de temps encore arriverai-je à cacher sous les artifices la toile blanche et vide de mon cœur ? Combien de fois j’ai rêvé de la passer au lavage, de tous vous envoyer balader pour dessiner dessus mes rêves et non les vôtres ? J’aimerais y voir le Nord qui me manque, des aller-retours vers des êtres inconnus juste par envie de les connaitre sans craindre de tout y perdre, faire le tour du monde avec comme seule compagnie une jument aussi blanche que la neige, et avoir une liste des choses que j’aurais faite pour pouvoir les décrire à mes enfants avec fierté, nostalgie et véritable sourire aux lèvres !

Je sens le pinceau s’enfuir de mes mains et tomber a terre. Je l’observe un instant avant de me pencher pour l’attraper mais elle est plus rapide que moi. D’un coup de sabot, elle me l’a cassé, callant sa tête dans mes bras, harnachée et prête à voyager. Glissant une main dans sa crinière, je dépose un baiser entre ses oreilles, la remerciant d’un murmure avant de me hisser sur son dos.

J’ai laissé le tableau et je suis parti. Il s’est assombri, dévoilant le corps mort, le sang et les larmes avant de ne laisser que le vide aux yeux de tous. Promis, à mon retour, je le peindrai de nouveau mais cette fois, avec les images de la vérité et des voyages, le bien autant que le mauvais.

http://www.ipagination.com/textes-a-lire/afficher/parce-qu-on-peint-tous–sa-manire-par-missmytic#.VDWOGefwqXU

5 réflexions au sujet de « ipagina’Son peint la couleur des sentiments… »

  1. Wow…Touchant de redécouvrir, aujourd’hui, ces mots intenses de Missmytic…

    Quel texte…

    Décidément, sur iPagination…l’émotion et bien toujours au rendez-vous, tapie derrière chaque mot, surgissant parfois alors qu’on ne l’attendait pas. Mais toujours source de partage, d’échange, de réflexion…

    Encore bravo Missmytic pour cette toile puissante et pour m’avoir permis d’y poser la voix au pays d’ iPaginaSon.

  2. C’est moi qui te remercie chère Missmytic. Je suis comblée que tu aies aimée et reconnaissante que tu m’aies permis de poser ma voix sur ce texte qui me parle fort. Merci Agathe.

Laisser un commentaire