iPagina’Son vous invite à regarder la beauté du monde…

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice : Sortilège

Face à l’individualisme citadin,  face à l’indifférence dans lequel la foule est installée, Léon nous propose d’ouvrir notre regard.

Au moyen d‘oxymores ( Bitumes mouvants, trottoirs flottants ), de couleurs, de vers rapides utilisés pour décrire l’immobilisme latent,   Léon décrit parfaitement l’indifférence des individus formatés par le quotidien et la grisaille. réfugiés dans des carcans, protégés,. On croit qu’il suffit de jeter un peit coup d’oeil par ci par-là, mais  » les trous dans l’ombrelle sont dérisoires »

Ouvrons les yeux, il y a tant de belles choses à voir… Dans la rue, il y a aussi des fleurs pour qui sait les cueillir…des fleurs de bitume.

Je vous invite à regarder la beauté du monde, à travers  ce très beau poème de Léon,  sélectionné d’Amarante.  Ecoutez-là aussi, elle est lue pour vous par Sortilège.

ce-que-veulent-les-fem-ii13-g

FLEUR DE BITUME
-Léon-

Foules pressées

Têtes baissées

Lacs gelés

Rêves brisés

Bitume mouvant

Trottoir flottant

Chacun sur son île

Averse de grêle

Grêle de plomb

Trous dans l’ombrelle

Dérisoire

Relève la tête

Regarde en l’air

Le monde est beau

Quand on s’y perd

Laisse-moi cette

Chance en un éclair

Juste cueillir

La fleur de ton regard

3 réflexions au sujet de « iPagina’Son vous invite à regarder la beauté du monde… »

  1. C’est vraiment de toute beauté, merciii à Léon pour ces mots justes, brefs et à Sortilège pour si bien les interpréter ! Je suis absolument conquise, foi d’Epo CASQUETTE BIEN BAS à vous pour nous enchanter ainsi ! je partage ! merciii !

Laisser un commentaire