Archives par mot-clé : chanteur

Coup de coeur musical : VIANNEY, l’émotion à fleur de peau.

UN VENT NOUVEAU…

url

Son originalité ne se cantonne pas à ce prénom stylé,  ni à son air  » bien comme il faut » malgré sa mèche rebelle.  Ce beau garçon, sorti de Saint Cyr part sur les routes de Turquie à la recherche des gens. Fils d’un passionné de musique, il apprend la guitare très tôt et  écrit des textes qu’il réserve à un environnement privé. Il n’imagine même pas vivre de la musique, plus versé dans l’optique de devenir styliste. L’art est au rendez-vous, qu’il se traduise par le style, la musique, les paroles.

Mais plus que ça, c’est l’émotion qu’il dégage en chantant qui bouleverse. Il faut voir les visages dans la salle…

images

Florent Pagny ne s’y trompe pas, il invite Vianney à faire la première partie de sa tournée. On peut y entendre les titres de son album « Idées blanches » sortie le 20 octobre 2014. Une pop solaire, des filles belles et cruelles, des guitares à tomber, la voix de Vianney emporte tout sur son passage.

Il est nommé aux victoires de la musiques 2015  dans la catégorie « révélation ». Il ne gagne pas, mais cela lui permet de montrer son immense talent à la France entière. Il a rejoint les idoles de son enfance, les Dick Annegarn, Le Forestier, Fersen ou Jonasz. 

Voici un bijou : « MON ETOILE »

C’est beau à pleurer…

Tes jolis chaussons rose n’ont pas l’air torturés
Par tes mouvements grandioses ma danseuse de ballet
Ballerine qui s’échine sur un brillant parquet
Qu’une pointe déchire au point de l’écailler
Quand t’enveloppe du blanc, bleu du brun du rose
Tu fais valser le tulle comme une tulipe éclose
Et ces toiles n’ont de grand que la grâce qu’elles épousent
Parfois en découvrant vos poitrines trop douces
Je l’avoue j’imagine que malgré ce Chagall
Dans le noir tu devines qu’il y a mon coeur loyal
Et je rêve qu’un de ces soirs sur la place des Vosges
On discutera Béjart de Petit ou d’autre chose
J’imagine qu’au réveil quand tu étends le bras
Un rayon de soleil semble inviter chez toi
Et qu’en un coup de peigne tu remets bien en place
Le chignon, ce diadème qui range ta tignasse
Ha ha ha ha… 
J’imagine que c’est dur que ça sent le travail 
Dans tes tristes blessures physiques ou bien mentales
Repose toi dans mes bras dis s’il sont à ta taille
Ma danseuse mon étoile redeviens petit rat 
Contre moi

Coup de coeur musical : Jean-Louis Aubert.

AVT_Jean-Louis-Aubert_5703

Si vous n’avez jamais vu Jean-louis Aubert sur scène, surtout allez-y ! Ne vous privez pas d’une soirée de bonheur intense à écouter la voix rauque de cet adolescent attardé, mettre le feu à la salle avec les anciens titres de TELEPHONE ou emporter des milliers de personnes vers l’émotion avec la plus totale simplicité.

Moi c’est le Jean-Louis tendre que j’aime, quand pied nus sur scène, accompagné d’une simple guitare acoustique il délivre au public sous le charme,  une reprise de Barbara avec « Dis quand reviendras-tu » ou les chansons sublimes de son répertoire.

Vous parler de sa vie ? A quoi bon ? Tout le monde connait son parcours depuis TELEPHONE jusqu’à sa carrière solo. Nous sommes des millions à aimer sa tendresse, sa joie et ses sourires d’enfant. Mais avez-vous déjà écouté ses textes ? Ils sont simples, sincères et s’adressent aux gens. Ils sont beaux car délivrés avec la plus totale candeur, ils sont doux car Ils parlent de la vie… Et nous on l’appelle Jean-Louis comme s’il faisait partie de nos proches…

Il réussit même le tour de force de ressembler à Mick Jagger …ça valait bien un coup de cœur non ?

Ce soir, Jean-Louis chante rien que pour nous « Puisses-tu » un bijou…

jean-louis-aubert.1286990047

 

 

PUISSES-TU

Tu connaîtras des chagrins sans raison

Tu croiseras aussi la trahison

Tu entendras leur parole à foison

Et parfois même jusqu’à la déraison

 

Et tu verras la bassesse, l’impudeur

Tu connaîtras aussi l’agression

Et tu verras des micros tendus

Vers des femmes et des enfants nus

 

Puisses-tu vivre, continuer

Puisses-tu aimer, continuer

Puisses-tu puiser, un peu d’eau

Dans le puit, de tes nuits

 

Puisses-tu sourire, et même rire

Quand le pire est à venir

Puisses-tu aimer, sans sourciller

Simplement continuer

 

Tu connaîtras les chagrins à foison

Et les douleurs que tout l’monde partage

Tu entendras des demandes et des pleurs

Et parfois ça frisera la déraison

 

Et tu verras tous ces mondes inconnus

Que tu s’ras sûr d’avoir déjà vu

Tu gouteras les fruits de la passion

Et le goût amer de la désillusion

 

Puisses-tu vivre

Puisses-tu aimer

Puisses-tu vivre

Continuer

 

Puisses tu puiser

Dans le puit

De tes nuits

Et rêver

 

Puisses-tu vivre, continuer

Sans sourciller et aimer

Qui tu es

Qui tu es

Qui tu es

Qui tu es

Puisses-tu aimer,

Qui tu es

Des mots, par Raphaël

Article proposé et réalisé par Agathe

Raphael_des_mots

A 38 ans, Raphaël a  6 albums à son actif, tous très personnels. Auteur compositeur, poète, acteur, pianiste et guitariste, il voue une grande admiration à Arthur Rimbaud pour lequel il a écrit un hommage dans son premier CD.

« Des mots » fait partie de son deuxième album « la réalité »sorti en 2003 qui lui a valu un disque d’or, certes, il y a dix ans, mais il y a des textes qui sont intemporels…

La poésie du langage, la simplicité et la spontanéité du message correspondent parfaitement aux valeurs de communication et de partage d’ipagination.


Raphael – Des mots par maitreping

DES MOTS

Des mots des grands mots des tous beaux

Qui vous vont frissonner, qui font craquer la peau

Des mots pour calmer l’âme des pauvres

Pour piquer aux yeux de petits amoureux

Des mots encore et puis toujours

Heureux ou bien saignant ca dépend du discours

Qui crache à leur foi jusqu’en pleine figure

Pour ne dire rien d’autre que mensonges de plus

Si j’avais su

Si j’avais su

Des mots dans les bouches les couloirs du métro

Des mots tout chauds de ceux qu’on vient d’nous inventer

Et qu’il va nous en cuire

Qu’il va nous arriver

Qui raconteront comment c’est qu’on se fera bouffer

Des mots des vieux mots usés

Des familles

Des mots sur le courage, la vie et puis tout çà

Des mots sur le bonheur qui pour une autre fois

Et puisque y’a rien à dire

Fait le nous ton discours

Des mots pour flatter les petits animaux

Qui sont déjà bien bêtes à bouffer du foin

Des mots que l’on dit pour un bon locataire

Une bonne année pour vous, pour la terre entière

Si j’avais su

Si j’avais su

Des mots pour la petite fiancée

Celle qu’on n’aurait pas du laisser tomber

Avec son petit coeur qui rêve sur le pavé

Son petit regard qui sait plus où se poser

Des mots pour la vente générale

Des mots encore en bouillie ou bien en drame

Des mots tout près pour les grands abattoirs

Et puisqu’il est bien mort

Fait le nous ton discours

Des mots par pleine charrette

Des mots par plein de paquets

Pour nous rassurer

Je ne me batterai plus

Je ne me batterai plus

Ce n’est pas si grave tu vois, la vie continue…