Archives par mot-clé : Art

COUP DE COEUR MUSICAL : JEAN-LOUIS MURAT

jlm

C’est un homme solitaire et introverti, Jean-Louis Murat… Un homme amoureux viscéralement de son Auvergne natale, dans laquelle il puise probablement son harmonie intérieure ainsi que son inspiration poétique pour l’écriture et la musique.

Il joue très tôt de plusieurs instruments ( saxophone, guitare) et développe son goût pour le chant.  Avec son groupe, Il est remarqué par William Sheller puis entame en solitaire, une tournée avec Charlélie Couture.

Le succès s’installe, les CD s’enchainent – pas moins de quinze entre 1984 et 2014 –    suivis par de longues tournées.  Au fil de sa carrière il est amené à collaborer avec Mylène Farmer, Camille, Isabelle, Boulay, Julien Clerc entre autres…

Il élargit son spectre artistique au métier d’acteur Il s’intéresse au bouddhisme et s’engage pour la cause tibétaine, Jean-louis est un créatif prolifique et un méditeur. Le contraste est intéressant et compatible. Ce n’est pas par hasard que le journal le soir lui a décerée le titre de « personnalité de l’année » en 2011

UnknownEn 2013, suite au décès de son père, Murat travaille un nouvel album « BABEL » avec le Delano Orchestra, groupe pop folk auvergnat. Ecriture et musique sont bouclées en quarante jours. L’artiste compare cette perte à la chute d’une branche malade qui redonne de la vigueur à l’arbre.

Voici ‘J’ai fréquenté la beauté » un bijou extrait de ce très bel album sorti en octobre 2014, succès critique et public avec plus de 20 000 albums vendus..

Capture d’écran 2015-09-10 à 13.22.38

Coup de coeur musical au talentueux Cyril Adda…

11713890_938190556203522_3190329192468699607_o

  Derrière sa guitare, tour à tour énergique, douce-amère ou nostalgique, Cyril Adda dévoile un folk métissé étonnamment riche et varié. Tantôt rock tantôt chanson, sa musique empreinte d’une grande sincérité vous touche, sa voix vous interpelle. 
Parfois assis au piano, distillant de discrètes et surprenantes tonalités jazz, il vous invite à embarquer pour un fabuleux voyage musical… »

Multi-instrumentiste, bricoleur et touche à tout, Cyril Adda est avant tout un artisan du son qui prend le temps de soigner ses mélodies, de peaufiner ses textes avec une infinie patience, désireux de recréer lors de chaque concert, ce lien précieux qui relie un artiste à son public.

11698956_938191799536731_4309757322223854161_o

C’est en 2013 qu’il décide de s’entourer d’un contrebassiste et d’un batteur et de revenir à ses premières amours, le jazz. Un enregistrement s’ensuit très rapidement, et Cyril Adda dévoile : « A l’étroit » un EP  sorti en octobre 2014.

Voici, extrait de cet EP, son 1er clip « Le Club de Gym »

Belle découverte !

Au club de gym, on fait des abdo… abdominaux

 
https://soundcloud.com/cyriladda

Coup de coeur musical : Rosemary Standley

image
Elle ne se contente pas d’être la chanteuse géniale du groupe Moriarty ( qui soit dit en passant vient de sortir son quatrième opus ( Épitaphe).

Non… Rosemary aime multiplier les expériences musicales. Il était dit que sa voix ferait un jour des rencontres étonnantes et que celles-ci l’emmèneraient plus loin. A ses côtés, le Bruno Helstroffer´s band, avec le Bruno en question au théorbe et à la guitare, Elisabeth Geiger au clavecin, à l’orgue et muselaar et en tant qu’invités Martin Bauer à la voile de gambe et Michel Gobard au serpent.

 » Love I obey » est un répertoire très cohérent de chansons étagées entre le XVIe et le XIXe siècle. La voix suave et voluptueuse de Rosemary porte magnifiquement les musiciens de la cour, les poètes, le roi Henry VIII et Anne Boleyn. D’autres titres ont été ramassés dans les landes, les chemins ou au fil des rues. Ils ont traversé les mers et les voici réunis sur ce CD original, emballé de sépia.

Des chansons vibrantes, rajeunies par Rosemary STANDLEY et le HELSTROFFEŔS BAND. En voici un extrait avec « love I obey » chanson éponyme de l’album.

je vous souhaite une belle découverte…

Coup de coeur musical : La Jeanne

Difficile de résister au coup de foudre…

la-jeanne-16-9

Une musique finement ciselée pour elle, des textes nostalgiques contrastant avec des rythmes ensoleillés et colorés, un style oscillant entre tradition et modernité, elle a tout d’une grande « La Jeanne » : Une voix d’Alto jazz, un timbre avec juste ce qu’il faut de voile et de cassure pour nous faire rêver des pays chauds… Un indéniable talent vocal…

Mais qui est-elle ? D’où vient -elle ?

300x300

En 2007, elle est Jane Breduillard, comédienne de théâtre. Au festival d’Avignon, son timbre de voix fascine Robert Baccherini, musicien qui l’invite à faire des essais. Cinq ans plus tard, elle est devenue « La Jeanne » , a fait près de cent dates de concert et a sorti son premier album en Aout 2014.

« Nous faisons un travail collaboratif avec mes musiciens (Robert Baccherini, Stephan Sokcic, Alain Musichini et Fabien Gilles)et mes parolières ( Emilie Mouret et Nathalie Kauffman).

Voici une chanteuse et ses musiciens qui donnent du soleil et font plaisir à la chanson française. Je vous propose de découvrir, tirée de son album éponyme, la voix touchante et chaude de « La Jeanne » dans « I don’t know why »

I don’t know why

Les yeux dans la vague
Et la vague me reprend,
Je suis son sillage,
D’accord, j’y vais maintenant.

I don’t know why,
Ni pourquoi ni comment,
I don’t know why
Revient l’heure sentiment.

C’est comme une entaille
Dans le ciel et dans le temps
C’est juste une étoile
Qui s’allume et me surprend.

I don’t know why,
Ni pourquoi ni comment,
I don’t know why
Tu es là maintenant

Je sais ce que tu penses,
Je vois ce que tu vois,
Quel est ce miroir devant moi ?

Allons vers notre enfance,
Et allons-y tout droit,
Si tu as peur, viens avec moi.

I don’t know why,
Ni pourquoi ni comment,
I don’t know why
On est tous des putains.

De quoi sommes-nous faits ?
De souvenirs, de regrets…
Je fonds, je me défais,
Puis vers moi je reviendrai

I don’t know why,
Ni pourquoi ni comment,
I don’t know why
Tu es là maintenant.

http://la-jeanne.com/premier-album/

IpaginaSon vous raconte des boniments.

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice du jour : Myriam Moix

 

Le faux se mêle au vrai dans ce poème classique particulièrement touchant et empreint d’une subtile délicatesse.

Boniments, souvenirs qui remontent à la surface aux premières heures du jour ? Les mots glissent en douceur comme le temps qui passe nous emporte de l’enfance à l’âge mûr. L’heure est propice à la rêverie.

De tendresse en douleur, le poète s’expose avec pudeur et tendresse, égrainant la richesse et l’ivresse de souvenirs d’enfance.

Ce sonnet classique fait partie de la sélection de Malayalam.

DSCF0224

BONIMENTS DE POETE

– Francis Etienne Sicart Lundquist –

En flânant dans mon âme à la pointe du jour

J’ai revu mon enfance égrainer la richesse

De rêves en papier dont la profonde ivresse

A tendu ma raison d’une peau de tambour.

Un campanile en bronze et ses belles-de-jour

Traversant le sommeil de ma prime jeunesse

Réveillent dans mon cœur le goût des vins de messe

Comme un sucre du temps au bout d’un calembour.

Je danse la carole au bal des costumiers

Et je creuse les mots dans le bois des plumiers

Dont les trésors cachés ont rempli mes besaces.

Mais quand hélas je fuis du grenier de mes songes,

Mon âme endolorie aux coups de mes grimaces

Verse une larme amère et crie aux grands mensonges.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011