Archives par mot-clé : rêve

Je suis parce que nous sommes, de Yor Pfeiffer

Je suis parce que nous sommes, de Yor Pfeiffer

Itinéraire d’un enfant surdoué accompagné de témoignages d’auteurs.

L’histoire de Yor Pfeiffer est celle d’une différence invisible, « cadeau tragique » offert à la naissance. Il se révèle être un enfant surdoué, de ceux que l’on qualifierait aujourd’hui de « haut potentiel intellectuel » ou de « zèbre ». Cette intelligence différente apportera avec elle son lot de richesses et de souffrances, souvent causes ou conséquences d’un besoin farouche d’unité et de lien. Je suis parce que nous sommes est un livre témoignage, l’histoire passionnante d’une trajectoire humaine faite de cimes et d’abîmes. Il aidera le lecteur à mieux comprendre les zèbres et à reconnaître des caractéristiques communes à beaucoup d’entre eux.

En seconde partie du livre, les mots Je suis parce que nous sommes résonneront sous la plume d’auteurs de tous horizons (Hamidou ANNE, Catherine BIRRER, Isabelle BOULANGER, FRÉDOU, Florence GAVELLE, Jo GÜSTIN, Aude JOSSELIN, Élisabeth LARBRE,
Sortilège MAGYQUE, Jean-Luc MERCIER, Luigi RIGNANESE, Marie-Noëlle RINNE, Milie ELIAS), qui nous emmèneront dans un voyage sensible et émouvant, au cœur des liens qui nous unissent.

Pour acheter le livre papier, cliquez ici ou rendez-vous dans votre librairie.

Pour acheter le livre au format numérique, cliquez ici.

En savoir plus sur Yor Pfeiffer :

Yor Pfeiffer nait en France en 1962, neuvième d’une famille de dix. C’est un enfant surdoué qui a vécu son enfance comme une période paradisiaque au milieu de ses frères et sœurs.

Devenu adulte et professeur de philosophie dans une école pour jeunes en difficulté, Yor se battra coûte que coûte pour faire exister d’autres paradis mais, sur son chemin, il devra traverser l’enfer. Rêves et liens brisés, combats contre la justice et luttes à répétition contre la mort qui lui enlèvera une à une les personnes les plus importantes d’une vie.

Puis il crée un groupe de musiciens et se produit avec eux en France et à l’étranger. C’est alors qu’une ville de banlieue parisienne où plus de 120 origines ethniques sont représentées lui propose de réunir ses habitants à l’occasion d’un grand événement pour que toutes les différences soient mises à l’honneur.

C’est une philosophie africaine développée dans la tribu où Nelson Mandela a grandi qui inspire naturellement l’artiste : l’Ubuntu. Yor écrit « Je suis parce que nous sommes », un hymne à la vie appris par des centaines d’habitants, en vue de se réunir pour le chanter.

Découvrez le site de Yor Pfeiffer en cliquant ici.

Un projet altruiste, qui promeut la francophonie et le vivre ensemble

Tous les droits d’auteurs du livre sont reversés à l’association de loi 1901 Matins du Monde, qui développe, produit et promeut des projets culturels et artistiques en faveur de la francophonie et du vivre-ensemble, en France et à l’international.

Ipagina’Son s’émeut d’un hymne à la beauté de la vie.

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice du jour : Sortilège

 

Les jours passent et s’évaporent comme autant d’arcs-en-ciels, de particules, d’étincelles et de brumes.

L’amour de la vie est décrit avec la beauté de la simplicité. Il est dans le ciel, une mosaïque d’énergies qui sublime cette magnificence qui fait se sentir…vivant…

Voici un hymne poème à cette vie qui regorge d’étincelles et qui rayonne d’émotions. Ce regard émerveillé et philosophe sur la vie de Marcel Faure, sélectionné par  Amaranthe, est lu pour vous par Sortilège.

Laissez votre âme s’envoler tout là-haut…

 

nuit-etoiles-lune

 

A LA LUNE  ET AUX ETOILES

– Marcel Faure-

La danse des jours et des mots

Vendredi 1er mars 2013

***

À la lune et aux étoiles

Aux comètes qui s’en vont plus loin effilocher leurs traînes

À tout ce qui nous émerveille

***

Aux jours feutrés qui se réchauffent au coin du feu

Aux silences qui se sourient du bout des yeux

Aux vallées qui épousent les brumes

Aux plissements de nos paupières repues

***

À la matrice de nos rêves

À nos cœurs dévastés de tendresse

À toutes ces nuits blanches dans l’ombre d’un poème

À l’étincelle à la flamme au feu au volcan

***

À toi aussi minuscule échantillon d’humanité qui te débats sur la première marche de l’arc-en-ciel 

***

O combien je vous aime glorieux mélanges de particules

Votre foisonnement à l’échelle des mondes

Votre bouillonnement dans ma chair et mon sang

***

Source de l’image : http://www.sortie-gratuite.fr/sortie-gratuite.php?id=2306

Ipagina’Son vous offre un songe éveillé…

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

 

Tout d’abord, permettez-moi de souhaiter la bienvenue au nom de tous, à Myriam (Maboulunette), nouvelle lectrice à haute voix de l’équipe iPagina’Son.

Elle se présente à vous ci-dessous. Nous sommes ravis de l’accueillir parmi nous.

 

Ensuite il me semble que les mots de Patryck Froissart, illustrent parfaitement ce songe éveillé. Point n’est besoin de plus pour commenter cette magnifique philosophie de vie toute en poésie de Jeff.

Savoir rêver, c’est tout un art, en vérité!

L’art du rêve éveillé.

L’art de vagabonder immobile et sans aucune hâte.

L’art de s’abstraire du bruit et de la fureur du monde.

L’art d’installer la paix et la sérénité en soi et autour de soi, et de s’y laisser fondre.

L’art de faire de rien une plénitude.

L’art de vivre en poésie.

L’art de vivre, un point c’est tout.

Jeff nous en donne ici leçon.

 

Voici,  comme une offrande, une ballade poétique de Jeff, inspirée des  Gymnopédies d’EriK Satie, lue par Myriam. C’est tout doux, c’est beau, c’est fort… Relisez un texte superbe, et  bercés par la nouvelle voix d’iPagina’Son, laissez-vous guider sur la portée de le vie.

 

 

UN REGARD SUR LES NOTES

– Jeff –

Une romance incolore

Comme un matin de printemps sans rosée,

Une douceur fluette, une parole discrète,

Un murmure dans le vent.

L’envol paisible d’un oiseau sauvage

Sur une plaine enneigée, une forêt de pins,

Les mers scandinaves…

Mouvement leste, allure ralentie…

L’apaisement recherché du contemplatif,

Acquis du rêveur solitaire.

Ce chant est un songe.

Il est trop lent pour qu’on le suive.

Laissez-vous envahir, ressentez-le, soyez-le.

Devenez compositeur de vos rêves,

Inspirez-vous des notes comme d’une idée,

Une couleur, un lieu, mais pas un son.

Ce chant est un songe.

Sans image, sans couleur. Parfait.

http://www.ipagination.com/textes-a-lire/afficher/un-regard-sur-les-notes-par-jeff#.VHOeB4uG8f8