Archives par mot-clé : Enfants

Coup de coeur musical à l’année nouvelle…

L’année 2015 a été difficile pour notre pays. Elle l’a été pour plusieurs d’entre nous à titre personnel. Nous avons mille raisons de perdre espoir et de faire triste mine, mais c’est sans compter sur la nature humaine et sa capacité à espérer.

Alors chaque année, la tradition veut que l’on souhaite les meilleures choses pour l’année à venir à nos amis et à nos proches.

Je vous les souhaite de tout coeur, mais aujourd’hui mon attention est tournée vers le monde auquel je prodigue des voeux de Tolérance, de Respect et d’Amour.

Je vous offre ces trois vidéos, comme les trois voeux magiques d’un conte :

Des enfants pour l’ESPOIR…

( la chorale des enfantastiques)

 

Bourvil pour le RIRE, le BONHEUR et la SIMPLICITE…

 

Une chanson des îles pour la DANSE, la MUSIQUE, le PARTAGE et la FRANCOPHONIE…

SOYEZ ET RENDEZ HEUREUX !!!

Pour un Noël Magique

En ce début décembre, iPaginablog relaie une lettre d’Ellya.

Sur iPagination, Ellya s’occupe de la coordination des ateliers d’écriture ainsi que du dispositif Licorne qui vise à prendre en compte les textes non commentés afin de les transmettre au comité de lecture. 

Bonjour à tous,

Je m’adresse à vous au travers de cette lettre ouverte en espérant toucher votre coeur, et que de ce fait, vous participerez à cette belle initiative.

En cliquant ici  vous arriverez sur un site dédié à offrir un noël magique aux enfants à l’hôpital.

Comment faire ? C’est très simple. Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessus, de vous inscrire sur le site (nom, adresse mail), de voter pour l’hôpital de votre choix (dans la liste), de laisser un message de soutien aux enfants, et bien sûr au corps médical. Chaque message correspond à 1 euro reversé par les magasins de jouets participants afin d’offrir les cadeaux dont rêvent ces chérubins. On espère atteindre les 25.000 messages afin d’offrir 25.000 euros de cadeaux aux enfants hospitalisés.

Messages d’espoir, pour une belle journée
Messages d’espoir, pour une belle journée

Vous recevrez un mail confirmant votre inscription et un autre pour solliciter vos amis à aller voter pour l’hôpital pour enfant de leur choix.

Cela ne vous coûtera pas d’argent, cela fait plusieurs années que je le fais.

Le matin de noël, les enfants reçoivent la visite du Père Noël qui distribue les cadeaux. Quelques jours après, vous recevrez un email contenant les photos de la remise des cadeaux.

Ensemble, pour un peu de légèreté au cœur
Ensemble, pour un peu de légèreté au cœur

Merci de participer massivement ! C’est un très beau geste pour les bambins, ainsi que pour le corps médical qui oeuvre chaque jour à leur bien être.

N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux, plus nous serons nombreux à participer, plus il y aura de cadeaux. Il s’agit d’une opération sur les hôpitaux pour enfants en France et en Belgique.

À votre bon coeur, je compte sur vous, et eux aussi.

Ellya.

Ipagina’Son tourne une page de l’enfance.

affiche de Bluewriter
affiche de Bluewriter

Votre lectrice du jour : Sortilège

 

L’adulte est-il façonné par son éducation, par son enfance rythmée au fil des conseils et des interdictions de ses parents ?

La vie étant faite de renoncements successifs,  l’enfance fait place à l’adolescence  et ses nouveaux désirs, puis à l’âge adulte avec ses illusions,  ses désillusions, son besoin de protéger sa progéniture de tout son amour, pour lui donner les meilleures armes dans la vie.

Vça fait peur ? Oui un peu…mais ce comportement est tellement humain, c’est le cercle de la VIE.

Sortilège tourne pour vous « Tiens-toi droit », une page de vie écrite  par Djak  pour l’atelier d’écriture : Histoire d’enfance » et sélectionnée par Amaranthe.

 

thumbnail.tiens-toi_droit

 

TIENS-TOI DROIT

Djak – 

 

Tiens toi droit, finis ton assiette, ne te salis pas, ne t’éloigne pas.

C’est de l’amour. C’est une sorte de répulsion profonde, envie indocile, vengeance, colère inconnue et inextinguible.

– Et pourtant, on t’aime. Je sais pas ce que t’as dans le corps… sont devenues les protestations émotives plus récentes.

C’est si long, si délicat, de faire un homme. Entre intention et anxiété, ignorance et fierté, manipulation mentales et fatigues, soucis quotidiens, argent, travail. Tous les garçons de sa classe sont-ils des voyous? La ruelle derrière la maison est-elle si dangereuse? Il est rare qu’il pose des questions.

– Raisonneur!

Il croit en l’adulte tout-puissant, nourricier, commandeur, pouvoir et force absolus. Il croit en un seul dieu … créateur du ciel et de la terre … d’où lui viennent ces prières jamais apprises par cœur et toujours sues, ce caractère solitaire à toutes épreuves. Conventions entre famille et société, ou est la place, en négation? Reste le souvenir de repas savoureux, de rires éclatants, de gaîtés simples. Tout enfant n’est-il qu’une proie, héros apparent, surhomme d’argile, adulé, comme il est beau, comme il est grand pour son âge, il ressemble à son papa, domestiqué, contraint, comment garder une zone libre, une façon de dire non ou simplement si je veux.

Tout parent n’est-il que castrateur, briseur d’élan, dur donneur d’ordres, sadique ou adjudant.

La joie, la spontanéité est perdue à jamais, enfouie sous l’inexpérience, l’envie d’indépendance, la fondation d’une nouvelle famille, deux jeunes adultes consentants amoureux, éblouis l’un par l’autre, les cœurs chavirés, prince et princesse sur des destriers puissants, au métro-auto-boulot de chaque jour, tremblants hésitants devant ce petit bout, caché pendant neuf mois, qui devient un dépendant, de vrai indépendant, sale, bruyant, mystérieux qui empêche les nuits douces, le repos, l’amour même, la langueur des câlins, l’alchimie mystérieuse de la contrainte et de la douceur de l’humain.

Colères, agressions, violences, défiances sont-ils déjà sortis? sont-ils restés cachés? L’enfant n’est pourtant que colère, bien au-delà de l’injustice, bien plus loin que des souvenirs. Pleurs inexplicables, cet écœurement, cette lourdeur, cette solitude…

– Qu’est-ce tu veux faire plus tard? Tandis qu’il débute le printemps de la vie, frais et rose, il croise la maturité estivale des parents, être juché sur des épaules, voir au dessus de la foule, blotti sur le sein asséché que maman n’autorise jamais, une douceur de poitrine jamais permise, se disputent-ils? Il entend leurs cris qui s’élèvent, des halètements, des chuchotis, les regards sont sévères, si impérieux, retourne te coucher, que fais-tu là? lorsqu’il entrouvre la porte, curieux, petit d’homme tourmenté. Ils le portent, du parc à la poussette, de la maison à la remorque à vélo, ils le questionnent, incertains.

Un jour le silence s’installe dans le cœur, couvrant tout, colères, désirs, plaisirs, plus de soleil, si mais de tristesse, l’enfant meurt.

*********

Jean Cocteau : (« Mange ta soupe .Tiens-toi droit. Mange lentement. Ne mange pas si vite .Bois en mangeant. Coupe ta viande en petits morceaux. Tu ne fais que tordre et avaler. Ne joue pas avec ton couteau. Ce n’est pas comme ça qu’on tient sa fourchette. On ne chante pas à table. Vide ton assiette. Ne te balance pas sur ta chaise. Finis ton pain. Pousse ton pain. Mâche. Ne parle pas la bouche pleine. Ne mets pas tes coudes sur la table. Ramasse ta serviette. Ne fais pas de bruit en mangeant. Tu sortiras de table quand on aura fini. Essuie ta bouche avant de m’embrasser. Cette petite liste réveille une foule de souvenirs, ceux de l’enfance)

source  de l’image  : / http://enbas.net/index.php?id=genevieve-heller-tiens-toi-droit

Coup de coeur musical à la Paix et à l’Amour.

8311546-foret-de-noel-forment-les-lumieres-de-noel-de-couleur

En cette période de Noël, quoi de plus beau que le message d’un chœur d’enfants en faveur de la protection de la planète, de l’amour de l’humanité, de la paix dans le monde et des valeurs de la vie…

Je vous offre cette chanson « LES ENFANTS DE LA TERRE » interprétée par le chœur Sainte Victoire, sous la direction de Chantal Orsini.

Un symbole de Paix, d’ Espoir, de Lumière et d’Amour…

LES ENFANTS DE LA TERRE

On ne veut pas la fin du monde,

On se rejoint pour faire la ronde,

Ce que l’on veut c’est pourvoir encore s’aimer,

Pour tous les enfants de la Terre,

Une chanson comme prière

Et réunir l’amour de l’humanité.

Les étoiles brillent dans le ciel,

Une planète bleue dans l’univers,

Des milliards d’années pour être belle

Et semer la vie sans frontière.

On ne veut pas la fin du monde,

On se rejoint pour faire la ronde,

Ce que l’on veut c’est pourvoir encore s’aimer;

Pour tous les enfants de la Terre,

Une chanson comme prière

Et réunir l’amour de l’humanité.

Protéger le bleu des océans,

Les nuages sont faits pour être blancs

La nature a besoin de nos coeurs

Pour que les rêves s’écrivent en couleur.

On ne veut pas la fin du monde,

On se rejoint pour faire la ronde,

Ce que l’on veut c’est pourvoir encore s’aimer;

Pour tous les enfants de la Terre,

Une chanson comme prière

Et réunir l’amour de l’humanité.

Au nom de l’espoir et de l’amitié,

Notre histoire doit continuer…

On ne veut pas la fin du monde,

On se rejoint pour faire la ronde,

Ce que l’on veut c’est pourvoir encore s’aimer;

Pour tous les enfants de la Terre,

Une chanson comme prière

Et réunir l’amour de l’humanité

 

Capture d’écran 2014-12-24 à 15.32.26

 

Merci à Christian Carpentier à qui j’ai « emprunté » sa bannière de fêtes !

QUIZ LITTERAIRE : LES ENFANTS DANS LA LITTERATURE

QUIZ LITTERAIRENe vous fiez pas aux apparences des quelques premières questions assez faciles pour vous mettre en chauffe. Il s’agit là d’un véritable défi que vous proposent les iPaginauteurs. Tous les quiz – lorsqu’ils sont prêts – sont mis en ligne pour le vendredi, juste avant le défi du week-end (pour en savoir plus, cliquez ici ). Ce quiz vous est proposé par Firenz. Arriverez-vous à réaliser un sans-faute ?

LES ENFANTS DANS LA LITTERATURE

Départ
Félicitation - vous avez complété LES ENFANTS DANS LA LITTERATURE. Vous avez obtenu %%SCORE%% sur %%TOTAL%%. Votre performance a été évaluée à %%RATING%%
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
Fin
Retour
  ]Du latin quies qui serait dérivé de qui es ? (« Qui êtes vous ? »). C’était en effet la première question posée lors des examens oraux en latin. Le mot quiz apparaît, avec cette signification de « questionnaire » (un mot argot quiz existait déjà et signifiait « personne louche »), dans la langue anglaise en 1886. Le mot est ensuite passé dans la langue française.

L’histoire raconte qu’au théâtre de Dublin, le propriétaire du nom de Richard Daly fait un pari qu’il pouvait, dans les quarante-huit heures faire d’un mot absurde, le plus connu de toute la ville, et que le public lui fournirait un sens pour elle. Après une performance, un soir, il a donné ses cartes de membres du personnel avec le mot «quizz» écrit sur ​​eux, et leur dit d’écrire le mot sur ​​les murs de la ville. Le lendemain, le mot étrange était la coqueluche de la ville, et dans un court laps de temps, il a fait partie de la langue. Le récit plus détaillé de ce supposé exploit (dans F. T. Porter’s Gleanings and Reminiscences, 1875 ) donne la date de 1791. Le mot, cependant, était déjà en usage à cette époque, qui signifie «une étrange ou excentrique personne, et avait été utilisé dans ce sens par Fanny Burney dans son journal intime, le 24 Juin 1782.

Au plaisir de vous défier lors d’un prochain Quiz, et n’hésitez pas à mettre en commentaire le score – réel – que vous avez obtenu et les questions qui vous ont semblé compliquées…